Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Havane, 22 oct. (RHC).- Jorge Hernández, chercheur au centre d'études hémisphériques et des États-Unis de l'université de La Havane a mis l'accent ce lundi sur l'enchevêtrement de lois cruelles et inhumaines englobées dans le blocus économique, commercial et financier.

Dans des déclarations exclusives à Radio Havane Cuba il a insisté sur ce point.

«Il faut, avant tout, voir le blocus non comme une loi, il est ainsi perçu par beaucoup dans le monde, mais comme un système de lois, de régulations et de restrictions.

Il est important de voir le blocus sous cette approche car en tant que corps légal, décrété par le gouvernement des États-Unis en 1962 et souscrit par le Congrès il y a deux décennies, il oblige les ressortissants et les institutions des États-Unis à le respecter.

Même si le gouvernement étasunien avait la volonté de changer les choses, le blocus de Cuba étant pris dans un tissus légal, c'est au Congrès des États-Unis de décider de sa levée ou de son maintient. Pis que ça, le blocus de Cuba fait partie d'un enchevêtrement plus large d'actions qui englobe les attentats, les actes de terrorisme. Le blocus n'est pas un élément qu'on puisse voir de façon isolée. J'aimerais dire aussi que c'est un processus multidimensionnel qui a une expression dans l'idéologie, dans l'économie, dans la religion, dans la vie quotidienne, dans la vie des familles.»

 

Edité par Francisco Rodríguez Aranega

 

source: http://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/174573-le-blocus-de-cuba-un-enchevetrement-de-lois-cruelles-et-inhumaines

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :