Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Afrique du Sud: La famille de la FSM pleure la perte de son membre, cde Eric «Staline» Mtshali
12 Oct 2018
« Le système capitaliste reste l’ennemi de la classe ouvrière,
surtout maintenant que se manifeste une crise capitaliste internationale.
La lutte est toujours là. Un mouvement syndical fort et uni est ce dont nous avons besoin. ”
Eric «Staline» Mtshali, dans «Travailleurs Sud-africains et la FSM, main dans la main», Février 2012

 

C’est avec une profonde tristesse que nous avons été informés sur la mort du camarade Eric «Stalin» Mtshali, figure historique du mouvement syndical sud-africain de classes et militant qui a lutté avec détermination contre le néocolonialisme, l’apartheid et l’impérialisme.
Le camarade Mtshali a toujours été un symbole, représentant la lutte conjointe du peuple sud-africain aux côtés de la Fédération Syndicale Mondiale. Il a toujours été un exemple d’internationalisme et d’engagement sans équivoque pour la classe ouvrière mondiale dans sa lutte pour un monde sans exploitation de l’homme par l’homme.
Le camarade Mtshali, Cadre historique de la FSM, est né à Durban et a rejoint le mouvement anti-apartheid juste après le lycée. En 1951, il a mobilisé des travailleurs du Syndicat des Travailleurs des Ports et Docs et des travailleurs de l’industrie textile, pour protester contre le régime répressif d’apartheid. Selon sa déclaration: «À l’époque, les dockers étaient le plus combatifs, ils étaient des ouvriers vraiment combatifs. Le régime avait peur de dockers.
Il a représenté le mouvement syndical sud-africain au siège de la FSM à Prague, en Tchécoslovaquie, et il a passé plus de 30 ans en exil. Pour lui, «les positions de la FSM ont toujours défendu les positions de classes. S’il y avait une lutte pour la libération, la FSM était là. Elle était aux côtés des opprimés ». Il a participé à de nombreuses missions de la FSM en Éthiopie et en Namibie, organisant des organisations syndicales. Il a également été membre du Parlement, toujours dévoué aux principes de la classe ouvrière.
Pour nous, la FSM, les paroles de «l’homme d’acier» – comme l’appelaient ses camarades Sud-africains – selon lesquelles «la véritable libération ne sera atteinte que quand la classe ouvrière deviendra la classe dirigeante» serviront de guide dans les luttes d’aujourd’hui et de demain.
Les militants de la FSM n’oublieront jamais ce moment émouvant lors du 17ème Congrès Syndical Mondial, organisé dans le pays pour lequel Mtshali a lutté et a saigné, où, pendant la cérémonie d’ouverture officielle, il a été choisi pour lever le drapeau de la FSM, devant tous les délégués du Congrès, inaugurant ainsi ses travaux.
La FSM a rendu hommage à sa contribution et à son engagement désintéressé aux idéaux d’émancipation de la classe ouvrière à plusieurs reprises, comme par exemple à Johannesburg en février 2012, dans le cadre d’une cérémonie honorable pour les piliers du mouvement syndical sud-africain.
Chers camarades du COSATU et du SACP, veuillez transmettre nos condoléances à ses proches et veuillez assurer toute la classe ouvrière de l’Afrique du Sud que pour nous, travailleurs et gens ordinaires du monde, il restera toujours IMMORTEL. Nous promettons de continuer son héritage.
Le Secrétariat de la FSM

source: http://www.wftucentral.org/afrique-du-sud-la-famille-de-la-fsm-pleure-la-perte-de-son-membre-cde-eric-staline-mtshali/?lang=fr

Tag(s) : #FSM, #SACP, #COSATU

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :