Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Socorro Gomes : Contre les menaces qui pèsent sur le Venezuela, nous répudions la suggestion du Secrétaire général de l'OEA d'une intervention militaire
Le mardi 18 septembre 2018
Déclarations

C'est avec révolte et indignation que nous dénonçons une fois de plus les menaces contre le Venezuela bolivarien et souverain, cette fois à partir de la plate-forme de l'Organisation des États américains (OEA). Dimanche, le secrétaire général de cette institution servile à l'impérialisme américain Luís Almagro, faisant écho au discours criminel du président américain Donald Trump, a déclaré que l'"option militaire" contre le gouvernement du président Nicolás Maduro ne devrait pas être écartée.

Le Conseil mondial de la paix et diverses forces démocratiques dans le monde ont répudié les menaces de Trump et exprimé à plusieurs reprises leur opposition résolue au harcèlement coordonné de l'impérialisme américain par divers gouvernements de la région, créant une atmosphère de guerre entre pays frères.

Le fait qu'Almagro ait fait des déclarations semblables à celles de Trump, de Colombie, où il était en visite, et représentant l'OEA, est un exemple de la façon dont les préoccupations qui sous-tendent une suggestion aussi scandaleuse, dérangeante, agressive et irresponsable d'une "option militaire" sont contraires à la promotion de la paix et du dialogue. Son obsession était évidente lorsque le secrétaire général a déclaré qu'il n'aurait de cesse de renverser le gouvernement de Maduro, un gouvernement légitimement élu par son peuple.

Comme il est d'usage dans d'autres interventions qui détruisent des pays et des victimes dans tant de régions, Almagro a soutenu qu'une telle agression serait justifiée pour contrer les "violations des droits de l'homme", en utilisant des drapeaux si chers aux forces progressistes. Ils ne sont encore que des prétextes de l'empire dans ses invasions dévastatrices ou la promotion de coups d'État pour l'établissement de dictatures ou de régimes asservis, dont des millions de personnes ont été victimes dans une histoire si récente dans la région.

Le gouvernement colombien a fidèlement servi les États-Unis, intensifiant son antagonisme contre le gouvernement vénézuélien, ainsi que d'autres gouvernements soumis à l'impérialisme américain, qui se sont unis pour attaquer le Venezuela bolivarien par tous les moyens. Ces médias comprennent les guerres médiatiques et financières, les tentatives d'isolement, la diffamation, la déstabilisation et la fomentation de crises internes pour attiser l'animosité et provoquer le renversement du gouvernement.

Mais le peuple vénézuélien résiste. Il insiste courageusement sur la défense de la souveraineté populaire et nationale, de la démocratie et de l'engagement pour la justice sociale marqué par la révolution bolivarienne. D'où le désespoir des forces réactionnaires et de l'oligarchie nationale, anti-patriotique et antidémocratique, qui font appel à des agressions de plus en plus extrêmes.

Le Conseil mondial de la paix et toutes les forces progressistes et démocratiques renforcent leur solidarité avec le peuple vénézuélien et dénoncent la tentative de promouvoir la guerre en Amérique latine.

Pour la souveraineté et la paix, pour la fin de l'ingérence et de l'agression contre le peuple vénézuélien ! Ne touchez pas au Venezuela !

Socorro Gomes,

source: http://www.wpc-in.org/statements/socorro-gomes-contra-las-amenazas-venezuela-repudiamos-la-sugerencia-de-intervenci%C3%B3n

Tag(s) : #Venezuela, #WPC

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :