Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les États-Unis pressent l'ONU d'attaquer le Nicaragua et le Venezuela
Nations Unies, 4 septembre (PL) La représentante permanente des États-Unis auprès de l'ONU, Nikki Haley, a déclaré aujourd'hui qu'elle portera les discussions sur le Nicaragua et le Venezuela devant le Conseil de sécurité, malgré le manque de soutien de cet organe.

Ce matin, l'ambassadeur - qui préside le Conseil ce mois-ci - a publié un programme de travail qui n'a pas fait l'objet d'un consensus au sein de l'organe des 15 membres en raison de la décision des États-Unis de convoquer des réunions sur le Nicaragua et le Venezuela, dont elle a attaqué verbalement les gouvernements.

Au milieu de ces pressions, sous le thème de la coopération entre l'ONU et les agences régionales de paix et de sécurité, le Conseil de sécurité se concentrera demain sur le Nicaragua.

Des pays comme la Chine, la Russie, la Bolivie et l'Éthiopie ont refusé d'inclure cette session, considérant que la situation dans le pays d'Amérique centrale ne représente pas une menace pour la paix et la sécurité internationales.

L'ambassadeur des États-Unis a également discrédité le gouvernement vénézuélien et consacrera une réunion selon la formule Arria (ouverte à d'autres représentants) au Venezuela le 10 septembre, ce qui a été critiqué par plusieurs délégations au Conseil de sécurité.

Cette session a été convoquée sous le thème Venezuela et corruption, a dit Haley, et suivra une réunion consacrée au maintien de la paix et de la sécurité internationales : corruption et conflits.

Un débat sur les opérations de paix des Nations Unies aura lieu le 12 et un projet de résolution sur le sujet sera présenté.

En outre, une réunion de haut niveau est prévue le 24 septembre pour lancer un appel à une action mondiale sur le problème de la drogue, une question qui intéresse beaucoup le président Donald Trump, a dit l'ambassadeur des États-Unis.

Plusieurs consultations seront consacrées au Moyen-Orient, avec une attention particulière pour la Syrie, pays que les Etats-Unis accusent sans preuve de l'utilisation d'armes chimiques contre la population civile.

En réponse aux questions de la presse, Haley a défendu la réimposition de sanctions contre l'Iran et a accusé Téhéran de ne pas respecter ses engagements nucléaires.

Trump devrait présider une réunion du Conseil de sécurité sur l'Iran le 26 septembre.

De même, l'ambassadrice américaine a lancé ses attaques habituelles contre les autorités palestiniennes et a estimé qu'elles ne font rien pour améliorer la situation de son peuple.

Il a également soutenu la décision du président américain de couper complètement le financement de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine, dont le travail a été largement reconnu par le Secrétaire général des Nations unies António Guterres.

jf/ifb

source: https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=207531&SEO=ee.uu.-presiona-en-onu-para-atacar-a-nicaragua-y-venezuela

Tag(s) : #USA, #ONU, #Venezuela, #nicaragua

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :