Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les États-Unis accusent le Venezuela auprès du Conseil de sécurité
 Nations unies, 10 sept (PL) La représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, Nikki Haley, a attaqué aujourd'hui le Venezuela depuis son poste de présidente du Conseil de sécurité et a demandé que des mesures concrètes soient prises contre ce pays.

Haley a exhorté à des représailles contre les pays qui ont des relations commerciales et autres avec le Venezuela, lors d'une réunion selon la formule Arria convoquée par la représentation américaine et rejetée par certains membres du Conseil, comme la Bolivie, la Russie et la Chine.

Cette session a été incluse dans le programme de travail de ce mois, bien qu'elle n'ait pas fait l'objet d'un consensus, plusieurs ambassadeurs ayant souligné que la situation au Venezuela ne constitue pas une menace pour la paix et la sécurité internationales.

Mais lundi, l'ambassadeur des États-Unis a accusé le gouvernement de Caracas de corruption et a accusé ses dirigeants d'être liés au trafic de drogue, sans avoir recours aux preuves pour le prouver.

Le Royaume-Uni et la France sont d'autres pays qui ont vivement critiqué le gouvernement du Président Nicolas Maduro et d'autres membres se sont dits préoccupés par la situation humanitaire.

Le directeur exécutif de Transparencia Venezuela, Mercedes de Freitas, et le sous-secrétaire chargé du financement du terrorisme au Département du Trésor des États-Unis, Marshall Billingslea, ont également assisté à cette séance informelle et ouverte du Conseil de sécurité.

La semaine précédente s'est tenue une session sur le Nicaragua, qui n'a pas non plus reçu l'approbation de tous au Conseil de sécurité et au cours de laquelle la délégation russe a dénoncé l'ingérence de Washington dans les affaires intérieures de Managua.

A cette occasion, le représentant permanent suppléant du Venezuela auprès de l'ONU, Henry Suarez, a rappelé l'histoire de l'interventionnisme américain en Amérique latine et la manière dont il a financé les dictatures et les coups d'État militaires.

Il a également rejeté le caractère arbitraire de la présidence américaine du Conseil de sécurité en imposant des questions qui ne constituent pas un danger pour la paix et la sécurité internationales.

jf/ifb


source: https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=209203&SEO=ee.uu.-arremete-contra-venezuela-desde-el-consejo-de-seguridad

Tag(s) : #Venezuela

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :