Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après plus de 70 jours de lutte, les licenciés de Télam marchent à nouveau.
Buenos Aires, 5 septembre (PL) Plus de 70 jours après avoir été licenciés, les 357 travailleurs de l'agence de presse publique argentine Télam défilent aujourd'hui en un jour contre le silence de ce média emblématique, soutenu par plusieurs syndicats.

Depuis que le conseil d'administration de Télam a annoncé le 26 juin dernier dans un communiqué la décision de fermer plusieurs postes, les employés qui sont restés à l'intérieur de l'agence restent au chômage et restent jour et nuit au siège de l'avenue Belgrano dans un geste pacifique de solidarité avec leurs collègues.

En annonçant les licenciements, les managers ont souligné qu'"après une évaluation approfondie dans chaque domaine, il a été décidé de dissocier les employés qui ne correspondent pas au profil recherché pour une agence de presse publique qui doit évoluer vers un fonctionnement meilleur et plus efficace".

Aujourd'hui, comme ils l'ont fait à plusieurs reprises, ils se rendront avec des communicateurs, des législateurs, des organisations sociales en conflit et des travailleurs d'entreprises publiques pour marcher de l'obélisque de Buenos Aires au siège du centre culturel Kirchner, où se trouve le Système fédéral des médias et des contenus publics.

Dans la manifestation, promue par le Syndicat de la presse de Buenos Aires (Sipreba), les personnes licenciées manifesteront contre la censure et la destruction de contenus dans les médias gérés par l'Etat.

Depuis qu'ils ont mené la grève, l'agence a cessé de diffuser plus de 30 000 dépêches en 72 jours de conflit, en plus de fermer six correspondants, et maintient l'état d'inopérabilité de 14 autres et l'élimination des contrôles sur la campagne publicitaire officielle, disent ses travailleurs.

La marche est attendue avec force et mobilisera les correspondants de l'agence et les syndicats de presse dans les provinces.

Nous allons être dans la rue pour garantir nos droits", a déclaré Fernando Dondero, de Sipreba, lors d'une conférence de presse la veille.

agp/mai

source: https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=207595&SEO=a-mas-de-70-dias-de-lucha-despedidos-de-telam-vuelven-a-marchar

Tag(s) : #argentine, #TELAM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :