Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous allons encore célébrer et fêter beaucoup de choses, dit Lula aux Brésiliens.
 Brasilia, 29 juillet (PL) Le message d'optimisme envoyé par l'ancien président Luiz Inácio Lula da Silva aux artistes et à plus de 60 000 personnes qui assistent au Festival Lula Libre de Rio de Janeiro est souligné ici aujourd'hui.

On va encore beaucoup faire la fête. La joie, la liberté et la justice d'un peuple qui n'a pas peur et qui ne se rend pas, a écrit le fondateur et leader historique du Parti des travailleurs brésilien (PT), prisonnier politique il y a 114 jours dans la Surintendance de la police fédérale (PF) à Curitiba.

La lettre a été publiée hier soir devant une foule rassemblée dans l'Arcos de Lapa, dans la capitale Fluminense, pour participer à un festival qui comprenait, entre autres, la participation de Chico Buarque de Hollanda et Gilberto Gilberto Gil.

Les premiers mots de Lula ont été de remercier tous ceux qui ont participé à la réunion pour leur solidarité et de se rappeler combien de fois, quand la société était silencieuse face aux atrocités, ce sont les musiciens, écrivains, cinéastes, acteurs, dramaturges, danseurs, plasticiens, chanteurs et poètes qui se sont souvenus que demain serait un autre jour.

Il a également fait l'éloge du fait que ce sont eux qui croient en l'espoir et en la victoire des fleurs sur les canons, et qui se rebellent contre la censure imposée en criant qu'il est interdit d'interdire.

Lula a également souligné que les artistes et les intellectuels brésiliens étaient toujours là où se trouvent les gens et maintenant " sur cette autre page malheureuse de notre histoire, ils se joignent à nouveau au peuple brésilien pour parler au nom de la liberté ".

Là où ils veulent le silence, nous continuerons à chanter", a déclaré le plus grand leader populaire de l'histoire du Brésil, avant de souligner que la musique, les livres et l'art l'ont souvent aidé à surmonter ce procès (son emprisonnement injuste), qui n'est pas plus grand que celui de tant de parents qui aujourd'hui ne savent pas comment ils ramèneront de la nourriture à la maison.

C'est en leur nom que nous ne pouvons jamais être découragés ", a-t-il dit.

Exiger et défendre la libération immédiate de Lula da Silva, prisonnier politique depuis le 7 avril et exiger le retour du pays à la normalité démocratique, étaient les principaux objectifs du festival, organisé par le musicien, dramaturge et écrivain Chico Buarque et le chanteur et compositeur Martinho da Vila.

Le cas de Lula - a souligné la convocation - " a un symbolisme unique dans l'histoire récente de notre pays ", puisque tout le procès auquel il a été soumis était " une erreur de droit sans limites ".

Il a également souligné qu'il est inacceptable de ne pas permettre à Lula de participer en tant que candidat aux élections présidentielles d'octobre prochain, ou de le maintenir en prison, dans un acte d'irrespect flagrant des règles les plus élémentaires de la justice.

Nous sommes strictement opposés à l'arbitraire auquel Lula est soumis et qui doit cesser immédiatement. Nous voulons leur liberté maintenant", a-t-il souligné dans le manifeste des travailleurs des arts et de la culture, appelant tous les secteurs démocratiques de la société à participer au Festival de Lula Libre.

mem/mpm
source: http://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=198897&SEO=todavia-vamos-a-festejar-y-mucho-dice-lula-a-brasilenos

Tag(s) : #brésil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :