Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PCE / UJCE / 15 juil 18 juil.


Près de quatre mois après les premiers jours de grève - les 21 et 22 mars - les employés d'Amazon à San Fernando de Henares se battent contre l'entreprise du milliardaire Jeff Bezos.

Après presque 4 mois de négociations infructueuses pour la signature de l'accord, les travailleurs de la multinationale ont décidé de reprendre la lutte et d'appeler à une journée de travail de 72 heures pour les 16, 17 et 18, profitant de la coïncidence de ce qu'on appelle le "Prime Day". L'augmentation de la journée de travail à 9 heures, la prévention de la conciliation, l'élimination des primes et l'absence de protection contre la maladie sont quelques-unes des questions qui les ont forcés à faire la grève. En outre, le personnel dénonce les pratiques antisyndicales orchestrées par ETT Manpower qui ont menacé leurs travailleurs temporaires que la grève pourrait leur coûter leur licenciement, démontrant, une fois de plus, la fragmentation et le rôle précaire que ce type d'entreprise joue dans un lieu de travail. En plus de la grève, le mardi 17 à 17h00, une manifestation unie avec d'autres travailleurs en lutte a été appelée avec le slogan "Contre le pouvoir des multinationales" qui partira de la station RENFE à Torrejón de Ardoz.

Le PCE et l'UJCE appellent toute la classe ouvrière à soutenir la grève appelée, à assister à la manifestation et à boycotter la consommation de Amazon. Le suivi à presque 100% du personnel des jours de grève précédents montre l'équité de la lutte et l'importance de l'unité des travailleurs d'Amazon. Si on suit cet exemple de lutte aujourd'hui, Amazon tombera et demain le Régime.

source: http://www.pce.es/secretarias/secmundodeltrabajo/pl.php?id=6333

Tag(s) : #Amazon, #Espagne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :