Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 La Havane, 16 juillet (PL) La 24e réunion du Forum de Sao Paulo se poursuit aujourd'hui dans cette capitale, où plus de 430 délégués débattent de la nécessité de l'intégration de l'Amérique latine et des Caraïbes.

En plus des interventions sur ce thème, qui se concentrera sur la session plénière, il y aura lundi des réunions de jeunes, de femmes et de parlementaires, au cours desquelles les participants présenteront les expériences des partis et mouvements sociaux de gauche latino-américains représentés à la réunion.

Le dimanche, premier jour de la réunion, les délégués ont appelé à la solidarité avec les dirigeants et les gouvernements de la région attaqués par la droite, y compris ceux du Venezuela, du Nicaragua, de Cuba, de la Bolivie et le cas de Luiz Inácio Lula da Silva, au Brésil.

Le Premier Ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Ralph Gonsalves, qui a appelé à soutenir ces pays.

Un jour, c'est le Venezuela, un autre le Brésil, puis le Nicaragua. Souvenons-nous toujours du coup d'État contre le gouvernement de Manuel Zelaya au Honduras en juin 2009. Aujourd'hui, Luiz Inácio Lula da Silva est en prison, mais les gens le soutiennent parce qu'ils le considèrent toujours comme leur chef, a-t-il dit.

Pour sa part, l'ancienne présidente brésilienne Dilma Rousseff, victime d'un coup d'État de droite, a déclaré que son crime et celui de Lula était de défendre les pauvres et la souveraineté sur les ressources naturelles.

Nous n'avons jamais accepté les outrages ou la livraison du pétrole et des ressources du pays aux transnationales, c'est pourquoi nous avons été persécutés et le coup d'Etat est arrivé, a-t-il dit.

Du Centre des congrès de La Havane, lieu de la réunion, le chef du Parti communiste de Cuba (PCC), José Ramón Balaguer, a appelé les secteurs progressistes de la région à travailler ensemble face à l'assaut du néolibéralisme.

Construire cette unité était et est une condition essentielle. Nous invitons toutes les parties et tous les groupes présents à travailler dans cette direction ", a déclaré le chef du Département des relations internationales du Comité central du PCC.

La secrétaire exécutive du Forum de Sao Paulo, Monica Valente, a également insisté sur l'urgence du dialogue et du consensus face à ce qu'elle a décrit comme des actions brutales de la droite régionale et du gouvernement américain.

Pour le politologue argentin Atilio Borón, le retour du forum à La Havane après les éditions de 1993 et 2001 représente un moment opportun pour ratifier les avancées et revoir les erreurs de la gauche latino-américaine.

Ce qui est fondamental, c'est que nous effectuons un exercice d'autocritique qui nous permet de voir ce que nous avons bien fait et ce que nous n'avons pas fait. Si nous réussissons quelque chose comme ça, nous pourrions être absolument satisfaits", a-t-il déclaré à Prensa Latina.

Le Forum de Sao Paulo est un espace de convergence, de débat et d'action commune né de la Réunion des partis politiques de gauche et des organisations d'Amérique latine et des Caraïbes qui s'est tenue en 1990 sous les auspices du Parti des travailleurs brésiliens.

Mardi, le dernier jour, les délégués participeront à un événement sur la pensée du leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro, et du Forum de Sao Paulo.

agp/tgp/tgp

source: http://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=195422&SEO=foro-de-sao-paulo-debate-sobre-integracion-latinoamericana

Tag(s) : #Forum de Sao Paulo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :