Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Managua, 21 juillet (PL) La célébration du 39e anniversaire du triomphe de la révolution populaire sandiniste, marquée par le cri de paix du peuple nicaraguayen, a marqué le rythme de l'actualité dans la semaine qui se termine aujourd'hui.

La sécurité, le travail, le droit à la vie et la fin de la violence sont quelques-unes des revendications des Nicaraguayens qui ont dénoncé la tentative de coup d'Etat par l'opposition en complicité avec certains évêques lors de la commémoration du 19 juillet.

Sur le chemin de nouvelles victoires, ils ont célébré l'acte héroïque de 1979 qui a mis fin à des décennies de dictature et entamé un processus de transformations socio-économiques mené par le Front sandiniste de libération nationale (FSLN), au profit de la majorité de la population.

Des milliers de Nicaraguayens ont manifesté leur soutien au gouvernement en réaffirmant leur engagement à la défense des conquêtes sociales au milieu de la crise sociopolitique qui s'est déclenchée il y a trois mois dans le pays.

Au cours de l'acte central de commémoration de la date de la patrie, le Président Daniel Ortega a exhorté le peuple à défendre fermement et sans haine la paix contre la stratégie de coup d'Etat de ceux qu'il a qualifiés de vassaux de l'empire.

A son tour, il a dénoncé que les soi-disant manifestations civiques n'étaient rien de plus que du terrorisme déguisé, puisque les forces du coup d'Etat ont été tuées et assassinées avec des armes à feu et même des engins de guerre.

Selon lui, l'objectif de cette tentative ratée était de détruire la paix, la sécurité et les réalisations socio-économiques dont les familles nicaraguayennes ont bénéficié pendant 11 ans.

Ortega a également fait référence à la disqualification des évêques en tant que médiateurs et témoins du dialogue national, dans lequel ils ont démontré leur engagement envers les putschistes.

En ce sens, il a exhorté tout le monde à rectifier et à changer pour qu'ils puissent ensuite faire partie de la proposition de construire la paix dans le pays.

Une marée rouge et noire, comme le drapeau du FSLN, a inondé les rues de Managua et d'autres municipalités, où des milliers de personnes ont plaidé pour un Nicaragua en paix, libre et uni par le gouvernement sandiniste.

rgh/lla
source: http://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=196965&SEO=aniversario-del-triunfo-sandinista-marca-semana-en-nicaragua

Tag(s) : #nicaragua, #FSLN

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :