Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Washington, 4 juin (Prensa Latina) Le ministre vénézuélien des affaires étrangères, M. Jorge Arreaza, a déclaré aujourd'hui que les États-Unis attaquent le multilatéralisme de l'Organisation des États américains (OEA) et ont rejeté l'inclusion d'une question concernant son pays dans l'Assemblée générale de l'institution.

Notre nation considère que le point 23, sur la situation au Venezuela, n'a pas été approuvé par les procédures correctes, et elle n'est pas d'accord avec son inclusion, le chef de la diplomatie indiqué à l'ouverture de la 48e session ordinaire de cette réunion.

Depuis le siège de l'OEA à Washington DC, Arreaza a dénoncé le but semble être d'essayer de faire du Venezuela le thème central de la réunion.

Il s'agit d'une organisation multilatérale, bien qu'elle ait ses caractéristiques et qu'elle ait été dominée par l'unilatéralisme, bien qu'en ce moment le multilatéralisme soit attaqué et ait été attaqué en permanence, en particulier par le gouvernement des États-Unis, a ajouté le ministre des affaires étrangères.

Selon Arreaza, la protestation de Caracas n'est pas contre l'ordre du jour, mais contre ce paragraphe particulier, parce qu'il a été introduit " sans qu'il ait été fait correctement et sans que l'État auquel il appartient en soit conscient et en accord ".

Le Venezuela est en train de sortir, a-t-il rappelé sur la décision annoncée en 2017 par le territoire latino-américain de quitter l'organisation, un processus qui ne s'achèvera pas avant 2019.

À cet égard, le ministre qu'ils sont présents à l'Assemblée générale qui se terminera demain en conformité avec les obligations de la charte de l'organisation, qui les oblige à participer jusqu'en avril de l'année prochaine.

Le ministre vénézuélien a ajouté que le paragraphe sur sa nation a été approuvé de manière fallacieuse lors de la réunion préparatoire de cette session et a noté l'objection et la protestation de Caracas contre ce point.

Les déclarations d'Arreaza sont arrivées après que les médias locaux et régionaux se soient fait l'écho d'un rapport selon lequel le vice-président américain Mike Pence demandera ce soir aux membres de l'OEA de suspendre le Venezuela de l'organisation.

Une telle position est cohérente avec celle de l'administration de Donald Trump et de Pence lui-même, qui était chargé de représenter son pays en avril dernier lors du Sommet des Amériques qui s'est tenu à Lima, au Pérou.

Au cours de cette réunion, le vice-président a célébré les diverses restrictions approuvées par Washington à l'encontre de 50 anciens et actuels fonctionnaires vénézuéliens, dont le président Nicolas Maduro.

Les États-Unis sont prêts à faire beaucoup plus, a dit M. Pence, qui a ajouté qu'il était reconnaissant aux gouvernements qui s'efforcent d'isoler Caracas par des moyens diplomatiques et économiques.

sg/lrgmem/mar

source: http://www.plenglish.com/index.php?o=rn&id=29025&SEO=venezuela-denounces-u.s.-attacks-on-multilateralism-at-oas

Tag(s) : #Venezuela, #OEA, #USA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :