Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Managua, 4 juin (Prensa Latina) Des groupes de délinquants ont incendié l'Institut Centra Carlos Vega Bolanos, dans la municipalité de Masaya (ouest), au milieu de la flambée de violence qui persiste dans le pays.


Après une journée de violence, des individus qualifiés de vandales par les habitants de la ville, ont mis le feu au centre éducatif qui avait été déjà saccagé il y a quelques jours.

Les images diffusées par la  télévision montrent les forces de la Direction Générale des Pompiers tentant de contrôler les flammes et d'éviter l'extension de l'incendie mais il n y a eu aucune perte de vie humaine.

Selon la presse locale, cet établissement emblématique de la ville de Masaya était  fréquenté par plus de trois mille 700 jeunes de plusieurs les niveaux: préscolaire, primaire et secondaire.

Dans la journée de samedi, un restaurant a également été incendié. Il se trouvait dans le marché de l'artisanat qui a été saccagé et incendié à plusieurs reprises depuis le début de la crise, le 18 avril dernier.

Un rapport des forces de l'ordre fait également état d'actes de terrorisme menés contre la délégation de la Police Nationale par des individus cagoulés qui ont causé des dégâts à la partie extérieure du bâtiment et ont semé la terreur et la panique parmi les habitants du quartier.

La police a repoussé cette attaque et capturé 11 délinquants détenant des armes à feu de type artisanal. D'après la même source, les détenus avaient déjà été arrêtés pour des vols avec intimidation accompagnée d'actes de violence.

La police a aussi confirmé la séquestration d'un employé de la Mairie, ainsi que divers autres actes de terrorisme perpétrés contre la population; à quoi il faut ajouter l'incendie de trois maisons particulières et des dommages causés à quatre autres.

Voilà plus de 40 jours que la population de Masaya vit dans cette ambiance d'instabilité, d'insécurité et de vandalisme a dénoncé GuiomarIrias,  présidente exécutive de l'Institut Nicaraguayen des Travaux Publics.

Masaya, la Ville des Fleurs, se retrouve détruite après ces quatre journées consécutives d'attaques, de saccages, de séquestration et de l'incendie de divers bâtiments publics et de plus de 140 commerces.

Depuis le début de la crise, des groupes d'opposants au gouvernement ont provoqué 67 incendies dans le pays. Dans 34 cas, les pompiers n'ont pas pu arriver à temps en raison des blocages de route imposés par ces mêmes groupes.

Le gouvernement a condamné cette situation de violence créée par des délinquants et dirigée par des groupes politiques possédant un agenda précis, ce qui constitue une atteint évidente à Constitution.

Cette escalade des agressions a explosé dans le pays en réponse aux réformes proposées, puis retirées, par le gouvernement; mais ce retrait n'a pas réussi à contenir la vague de protestations auxquelles se sont ajoutées de nouvelles exigences politiques.

peo/pgh/lla

source: http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=881161:au-nicaragua-des-groupes-violents-incendient-le-centre-educatif-de-masaya&opcion=pl-ver-noticia&catid=29&Itemid=101

 

Tag(s) : #nicaragua

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :