Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ramallah, 3 janvier (Prensa Latina) Le bureau du président palestinien, Mahmoud Abbas, a rejeté la menace du président étasunien, Donald Trump, de couper l´aide financière aux palestiniens si ceux-ci ne reprennent pas les négociations avec Israël.


Selon Nabil Abu Rudeineh, porte-parole présidentiel, « Jérusalem et ses lieux sacrés ne sont pas en vente, ni en or ni en argent ».

« La paix et les réelles négociations doivent se baser sur la légitimité arabe et internationale, puis sur l´Initiative de Paix Arabe qui mène à la création de l´État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale », a-t-il souligné.

« Si les États-Unis ont la moindre préoccupation pour leurs intérêts au Moyen-Orient, ils doivent respecter les principes et les résolutions du Conseil de Sécurité et de l´Assemblée Générale des Nations Unies, ou alors Washington poussera la région dans l´abîme », a-t-il ajouté.

La veille, le gouvernement étasunien a annoncé qu´il coupera les fonds destinés aux palestiniens et à l´'Office de Secours et de Travaux des Nations Unies pour les Réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (Unrwa) dans le but de faire pression pour qu´ils reprennent les négociations de paix avec Israël.

Suite à la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l´État d´Israël de la part des États-Unis, qui est contraire au droit international, les palestiniens ont estimé ces négociations comme terminées.

peo/rc/mv

source: http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=880782:les-palestiniens-rejettent-le-chantage-des-etats-unis&opcion=pl-ver-noticia&catid=19&Itemid=101

Tag(s) : #palestine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :