L'Angola rappelle la pleine responsabilité de l’AG de l’Onu dans le parachèvement du processus de décolonisation au Sahara Occidental

Publié le par anonyme

New York, 10 oct 2017 (SPS) Le Représentant permanent de la République d'Angola auprès de l'ONU, l'Ambassadeur Ismael Gaspar Martins, a rappelé à l'Assemblée générale de l’ONU, l'entière responsabilité à faire aboutir le processus de la décolonisation du Sahara occidental, à travers l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, qui demeure parmi les territoires non autonomes inscrits à l'ordre du jour du Comité spécial de l'Assemblée générale des Nations Unies chargé de la décolonisation.

"Nous sommes préoccupés par la manière dont la question du Sahara occidental est traitée et nous pensons qu'il est temps de mettre en œuvre les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale", a déclaré l'ambassadeur Gaspar Martins au débat de IVème commission de l’AG.

A cet égard, l'Angola appelle le Royaume du Maroc et le Front POLISARIO à trouver une solution politique acceptable, sous les auspices des Nations Unies, en organisant un référendum devant permettre au peuple sahraoui de s’exprimer sur son avenir " et " éviter ainsi la déstabilisation de la région".

"Dans ce contexte, nous exhortons la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO) à s'acquitter des obligations qui lui incombent", a déclaré le représentant de l'Angola, exprimant le soutien de son pays aux efforts du Secrétaire général des Nations Unies et son envoyé personnel, M. Horst Kohler, dans la recherche d'une solution pacifique " au conflit.

L'Angola réaffirme son soutien aux initiatives de l'Union africaine visant à mettre fin au dernier cas de décolonisation en Afrique, le Sahara occidental, a conclu le diplomate angolais. (SPS)

020/090/TRD

source: 

http://www.spsrasd.info/news/fr/articles/2017/10/10/11433.html

Publié dans afrique

Commenter cet article