LES COMMUNISTES CONDAMNENT LES VIOLATIONS DE LA SOUVERAINETÉ DU VENEZUELA PAR LA MINISTRE FREELAND

Publié le par anonyme

Le Parti communiste du Canada condamne la dernière et flagrante violation de la souveraineté nationale du Venezuela par la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

Outrepassant de loin les limites de la diplomatie, la ministre Freeland s’est attaquée au scrutin du 30 juillet visant à élire une assemblée constituante qui aura le pouvoir de résoudre la crise politique au Venezuela. La prétention du gouvernement libéral à l’effet que l’élection était « en contravention de la Constitution du Venezuela » et, de ce fait, illégitime, est un mensonge. Les articles 347 et 348 de la Constitution bolivarienne donne le droit au président de mettre en place une Assemblée constituante nationale.

Ces déclarations constituent une ingérence flagrante dans les affaires intérieures du Venezuela, et soutiennent ouvertement les efforts des États-Unis pour préparer une intervention extérieure contre le gouvernement élu du pays.

 

Malgré le boycottage de l’élection de l’Assemblée constituante par l’opposition de droite et ses appels ouverts à la violence, plus de 41% des citoyennes et des citoyens sont allés voter et 94% des bureaux de vote étaient ouverts. La participation a dépassé celle du référendum de 1999 qui avait ordonné la convocation de l’Assemblée constituante précédente, laquelle avait été mandatée pour rédiger l’actuelle constitution. Ces données sont très significatives, considérant que l’opposition avait essayé d’empêcher le vote, exhortant ses partisanes et ses partisans à mettre en place des barricades, à bloquer les routes et à prendre le contrôle du pays.

Ces menaces étaient loin d’être futiles étant donné que la plupart des récents meurtres commis au Venezuela ont visé des partisanes et des partisans du gouvernement.

Des derniers rapports sur la violence, il y a eu entre autres, dans la communauté de Borburata, État de Carabobo, une attaque perpétrée par des protestataires de l’opposition qui ont jeté des pierres et des bombes incendiaires sur des membres de la garde nationale qui protégeaient un bureau de vote situé dans une école.

Plus de huit millions de personnes ont voté dimanche, choisissant parmi 6 120 candidates et candidats les 545 membres de l’Assemblée constituante, ce qui va permettre au peuple vénézuélien d’exercer sa souveraineté populaire de manière vraiment démocratique. Le Parti communiste du Canada se félicite du résultat de l’élection de l’Assemblée constituante, et nous exhortons toutes les personnes démocrates et progressistes au Canada à se prononcer contre les tentatives de l’impérialisme américain et son fidèle allié, le gouvernement du Canada, d’organiser un coup d’État réactionnaire contre le gouvernement Maduro.

Comité exécutif central
Parti communiste du Canada

source: 

http://particommunisteduquebec.ca/2017/08/02/venezuela-freeland/

Commenter cet article