Les relations entre la Chine et la Russie entrent dans une nouvelle phase

Publié le par anonyme

  2017-07-02 17:49:08  xinhua
Le président chinois Xi Jinping effectuera une visite d'Etat à Moscou lundi et mardi à l'invitation de son homologue russe Vladimir Poutine, la troisième rencontre entre les deux dirigeants depuis le début de l'année.

Considérées comme l'"événement de l'année" pour les deux pays, la prochaine visite de M. Xi et sa rencontre avec M. Poutine seront consacrées à un large éventail de sujets concernant les relations bilatérales, ainsi que d'actuels problèmes internationaux et régionaux.

Compte tenu de leurs objectifs économiques similaires et de leur confiance mutuelle sans précédent, les deux voisins devraient trouver des moyens de promouvoir davantage leurs relations bilatérales et de contribuer à la prospérité et à la stabilité du monde.

LE COMMERCE BILATERAL REPREND DE SA VIGUEUR

Cette année marque le 16e anniversaire de la signature du Traité sino-russe de bon voisinage, d'amitié et de coopération. Au cours de la dernière décennie, les relations bilatérales se sont renforcées, en particulier dans le cadre du partenariat stratégique, qui a été fructueux depuis l'entrée en fonctions de M. Xi il y a quatre ans.

"En plus des échanges de haut niveau de plus en plus fréquents, la coopération pragmatique entre les deux pays progresse régulièrement et les échanges interpersonnels, intergouvernementaux et non gouvernementaux dans divers domaines sont également florissants", a déclaré l'ambassadeur de Chine en Russie, Li Hui.

La coopération économique et commerciale constitue une part importante du partenariat stratégique global de coordination entre la Chine et la Russie. La reprise de ces deux économies hautement complémentaires offre de grandes opportunités de coopération aux deux pays.

L'économie russe s'est progressivement redressée depuis le second semestre de l'année 2016, après un recul de deux ans en raison de la chute du prix du pétrole et des sanctions occidentales sur la crise ukrainienne.

Selon un récent rapport de l'Académie chinoise des sciences sociales, la dynamique économique en Russie était meilleure que prévu en 2016, montrant de nombreux signes positifs, notamment la réduction de la récession économique et l'amélioration de l'économie réelle. Pour cette année, des responsables russes estiment que le PIB du pays croîtra de 1,5% à 2,0%.

"L'économie russe a repris le chemin de la croissance. La production et les investissements ont augmenté depuis plusieurs trimestres. L'inflation diminue constamment", a souligné la présidente de la Banque centrale de Russie, Elvira Nabiullina, dans son dernier discours prononcé devant la Douma d'Etat, la chambre basse du parlement russe.

La Chine a également enregistré de bons résultats sur le plan économique. Bien que la croissance ralentisse, la résilience économique s'affermit dans le cadre de la transition de l'économie chinoise. Selon certaines estimations, le taux de croissance du PIB chinois pour l'année 2017 pourrait s'établir aux alentours de 6,8%.

Grâce aux meilleurs résultats des deux économies, le commerce bilatéral entre la Chine et la Russie s'est considérablement amélioré depuis 2016, malgré la faible reprise de l'économie mondiale et la baisse du commerce et des investissements mondiaux. Une amélioration d'autant plus forte que la Chine est le plus grand partenaire commercial de la Russie.

Les chiffres du début de cette année sont encore plus encourageants. Au cours des quatre premiers mois de l'année 2017, le volume commercial des deux pays a augmenté de 37% par rapport à la même période l'année dernière et dépassé les 24,5 milliards de dollars.

"Compte tenu de la dynamique du développement commercial, l'objectif de 80 milliards de dollars pour l'avenir immédiat, est à mon avis, certes compliqué, mais réaliste", a déclaré le ministre russe du Développement économique, Maxime Orechkine.

UN PARTENARIAT STRATEGIQUE EN AMELIORATION CONSTANTE

Le renforcement de la coopération fera l'objet de discussions lors de la rencontre entre MM. Xi et Poutine. Grâce aux efforts accomplis par les deux parties, la coopération économique et commerciale bilatérale devrait se renforcer tant par sa valeur que par sa qualité.

Les domaines de la coopération sino-russe se sont élargis ces dernières années. Outre le secteur de l'énergie, de grands projets communs ont émergé dans d'autres domaines, y compris les finances, les trains à grande vitesse, la construction d'infrastructures, l'industrie aérospatiale, l'agriculture, la science et la technologie, l'innovation et l'électricité transfrontalière.

"Je suis convaincu que la prochaine visite du président de la République populaire de Chine Xi Jinping en Russie en juillet donnera une impulsion supplémentaire à la coopération dans divers domaines et nous permettra de nous rapprocher de notre objectif d'amener le commerce bilatéral à 200 milliards de dollars d'ici 2020", a déclaré M. Orechkine.

Selon le ministre assistant chinois des Affaires étrangères, Li Huilai, les deux dirigeants publieront à la suite de leurs entretiens une déclaration conjointe portant sur le Traité sino-russe de bon voisinage, d'amitié et de coopération pour la période 2017-2020.

Par ailleurs, un certain nombre de documents sur le commerce et l'investissement, l'énergie, la connectivité, les médias, l'éducation et d'autres secteurs seront également signés entres les deux pays.

La coopération dans les régions revêtant une importance stratégique est également en plein essor. Les deux pays ont conclu divers accords pour développer ensemble la région de l'Arctique, dans le cadre duquel cinq secteurs ont été identifiés, dont l'utilisation de la route maritime arctique, le développement des infrastructures de transport, les mines, le tourisme et les expéditions de recherche scientifique.

Quinze domaines prioritaires ont été définis dans l'Extrême-Orient russe. Selon Alexandre Galouchka, ministre chargé du développement de cette région, les projets concernés pourraient attirer 60 milliards de dollars si la Russie et la Chine exploitent pleinement leur potentiel de coopération.

En outre, de nombreuses opportunités devraient être saisies en coordonnant l'initiative "La Ceinture et la Route" proposée par la Chine avec l'Union économique eurasienne, dont fait partie la Russie. Ce point sera également au programme des discussions entre les deux dirigeants.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, avait il y a peu déclaré que les travaux visant à rapprocher les deux initiatives progressaient constamment.

M. Poutine s'était également déclaré confiant quant aux perspectives d'alignement des plans de développement des deux pays, souhaitant que ce projet ouvre un nouveau chapitre pour la coopération en Eurasie et au-delà.

"Je n'ai aucun doute sur le fait que nous travaillerons ensemble et que ce travail sera efficace et bénéfique pour les Chinois et les Russes ainsi que pour l'économie mondiale", avait déclaré M. Poutine. Fin

source: http://french.cri.cn/621/2017/07/02/602s517445.htm

Publié dans cuba

Commenter cet article