Le bouclier antimissile THAAD compromet l'équilibre stratégique de la région, selon le président chinois

Publié le par anonyme

  2017-07-03 18:28:08  xinhua
Le déploiement du bouclier antimissile américain THAAD en Corée du Sud nuit gravement aux intérêts de la Chine, de la Russie et d'autres pays de la région en matière de sécurité, a déclaré le président chinois Xi Jinping dans une interview accordée aux médias russes publiée lundi.

Le président chinois a souligné que ce bouclier antimissile compromettait l'équilibre stratégique de la région et ne favorisait ni la dénucléarisation de la péninsule coréenne, ni le maintien de la paix et de la stabilité dans la région.

La Chine et la Russie ont maintenu une communication et une coordination étroites à divers niveaux sur cette question et ont des points de vue très similaires en ce qui concerne sa nature et ses effets néfastes, a déclaré M. Xi, dont le gouvernement s'oppose catégoriquement au déploiement de ce bouclier.

Beijing et Moscou sont fermement opposés au déploiement du THAAD et appellent la Corée du Sud et les Etats-Unis à y renoncer, a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat chinois a précisé que la Chine et la Russie prendraient les mesures nécessaires, conjointement ou individuellement, afin de préserver leurs intérêts de sécurité nationaux et l'équilibre stratégique régional.

En ce qui concerne la question de la péninsule coréenne, M. Xi a fait savoir que son pays restait déterminé à œuvrer pour la dénucléarisation de la péninsule, à préserver sa paix et sa stabilité et à résoudre les problèmes par le dialogue et les consultations.

Pour résoudre cette question compliquée et persistante, la Chine a proposé une "approche à double voie" pour faire avancer la dénucléarisation et créer un mécanisme de paix en parallèle.

En outre, Beijing a également proposé la "double suspension", c'est-à-dire que Pyongyang suspende ses activités nucléaires et de missiles en échange de la suspension des exercices militaires conjoints à grande échelle entre la Corée du Sud et les Etats-Unis.

La Russie a clairement exprimé son soutien aux propositions chinoises et d'autres membres de la communauté internationale y ont également réagi de manière positive, a indiqué M. Xi.

La Chine souhaite que d'autres parties prenantes dans la question de la péninsule coréenne, aux côtés de Beijing et de Moscou, fassent avancer les pourparlers, assument leurs responsabilités respectives et aient recours au dialogue et aux consultations pour trouver une solution pacifique dans les meilleurs délais, a-t-il ajouté.

Le président chinois s'est rendu à Moscou lundi pour une visite d'Etat en Russie avant de partir en Allemagne, où il participera au sommet du G20.

source: http://french.cri.cn/621/2017/07/03/562s517511.htm

Publié dans chine, corée

Commenter cet article