L'Union nationale des femmes du Pérou affiche sa solidarité avec les prisonniers de "Gdeim Izik" et condamne les peines iniques

Publié le par anonyme

Lima (Pérou), 23 juillet 2017 (SPS) L'Union nationale des femmes du Pérou a affiché sa solidarité avec les prisonniers politiques sahraouis du groupe "Gdeim Izik", condamnent les peines prononcées par l'Etat d'occupation marocaine à leur encontre.

Cette annonce a été faite lors d'une Conférence organisée vendredi par  l'Union nationale des femmes du Pérou, avec la participation de représentantes de la Fédération internationale des femmes, le Secrétaire générale du parti communiste, Victor Oliba et le président du Centre de la Révolution russe, Gustave Espinoza, ainsi que la représentante du Front Polisario, Khadijetu Mokhtar .

Les autorités d'occupation marocaines ont prononcé mercredi dernier des peines allant de deux ans de prison ferme à la perpétuité à l'encontre des détenus sahraouis au mépris du droit international et du droit des détenus à la défense, de surcroit victimes de torture.

La diplomate sahraouie a passé en revue devant les participantes les derniers développements de la cause sahraouie, et les violations commises par l'Etat d'occupation à l'encontre des Sahraouis, dont les dernières peines iniques prononcées à l'encontre des "héros" de Gdeim Izik.(SPS)

020/090/TRD

source: 

https://www.spsrasd.info/news/fr/articles/2017/07/23/9900.html

Publié dans afrique, amérique latine

Commenter cet article