Soutien indéfectible à la Révolution cubaine au Nicaragua

Publié le par anonyme

La 14ème Rencontre nationale de solidarité avec Cuba, qui s’est déroulée à l’Université nationale autonome du Nicaragua, a condamné la politique hostile des États-Unis vis-à-vis de la Grande Île des Antilles, en dépit du rétablissement des relations diplomatiques entre Washington et La Havane. Photo : Ambassade de Cuba au Nicaragua.

MANAGUA.— Des groupes de solidarité avec Cuba ont appelé les États-Unis à lever le blocus imposé à l’Île caribéenne pendant plus de 50 ans et à restituer la base navale de Guantanamo.

Lors de la 14e Rencontre nationale de solidarité avec Cuba, qui s’est tenue le 27 mai à l’Université autonome du Nicaragua (UNAN-Managua), les participants ont rappelé que malgré le rétablissement des relations diplomatiques entre La Havane et Washington, le blocus reste intact, a rapporté l’agence Prensa latina.

À cet égard, ils ont souligné qu’aujourd’hui encore, après plus d’un demi-siècle, le voisin du Nord persiste dans ses tentatives de promouvoir et imposer des changements de l’ordre économique, politique et social de Cuba à travers des programmes d’ingérence.

En plus de l’appel à mettre un terme à cette politique condamnée à maintes reprises par la communauté internationale, les participants se sont prononcés pour la restitution du territoire illégalement occupé par la base navale de Guantanamo et contre la prolifération des enclaves militaires en Amérique latine.

La rencontre s’est déroulée en présence du Premier vice-président de l’Institut cubain d’amitié avec les peuples (ICAP), Elio Gamez, ainsi que de membres de l’ambassade cubaine dans ce pays d’Amérique centrale.

Dans son discours, prononcé lors de la journée de clôture, l’ambassadeur cubain au Nicaragua, Juan Carlos Hernandez, a signalé que cette rencontre a coïncidé avec une date spéciale qui a scellé l’amitié entre deux nations unies par l’Histoire : le 122e anniversaire de la naissance d’Augusto Cesar Sandino, et le 122e anniversaire de la mort du Héros national cubain José Marti.

Il a rappelé que Managua deviendra la capitale de la solidarité et de la gauche en Amérique latine avec la tenue, le 19 juillet prochain, dans le cadre de l’anniversaire de la Révolution sandiniste, du Forum de Sao Paulo au Nicaragua.

Quant au Premier vice-président de l’ICAP, il a souligné que « jamais nous ne trahirons la confiance déposée par les amis de Cuba en notre Révolution »,

Avant de rappeler que jamais son pays de restaurera le capitalisme, et ne négociera aucun des principes de la Révolution.

« Tout ce que nous faisons au plan interne pour actualiser notre modèle de développement, qui est le fruit d’une consultation populaire à tous les niveaux, ne vise qu’un seul objectif : consolider la construction de notre socialisme », a-t-il dit.

Les délégués à la rencontre ont affirmé qu’il n’y a aucune justification au maintien de la base navale de Guantanamo, qui fut imposée par l’Amendement Platt et qui a été transformée en prison et en un centre de torture qui bafoue toutes les règles de « l'État de droit » tant vanté par les grandes puissances.

Les groupes de solidarité réunis dans la capitale nicaraguayenne ont appelé à redoubler d’efforts dans la campagne en faveur de ces revendications, à travers les réseaux sociaux et à d’autres tribunes internationales.

Ils ont également rendu hommage à l’héritage du commandant en chef Fidel Castro, qui sert de guide aux luttes indépendantistes et anti-impérialistes sur notre continent, aujourd’hui menacé par l’offensive déstabilisatrice de la droite.

L’événement a aussi réuni des mouvements de solidarité du Nicaragua, du Costa Rica et du Honduras, qui ont également souligné l’héritage anti-impérialiste du leader historique de la Révolution cubaine Fidel Castro.

Les participants ont également réaffirmé leur soutien et leur solidarité inconditionnelle avec le peuple et le gouvernement cubains qui, après plus de 50 ans de résistance, continuent de défendre leur Révolution socialiste et leurs valeurs humanistes.

Ce rendez-vous qui a favorisé les débats et les échanges entre les groupes d’amitié de plusieurs pays, de résidents cubains au Nicaragua et de représentants du gouvernement sandiniste, a rendu hommage à deux grandes figures d’Amérique latine : José Marti et Augusto César Sandino.

Il a été annoncé au terme de la rencontre que les groupes de solidarité avec la Grande Île des Antilles se réuniront une nouvelle fois au Nicaragua en juillet 2018 dans le cadre de la 9e Rencontre continentale de solidarité avec Cuba.

source:http://fr.granma.cu/mundo/2017-06-01/soutien-indefectible-a-la-revolution-cubaine-au-nicaragua

Publié dans cuba, nicaragua

Commenter cet article