Les Etats-Unis devraient abandonner leur mentalité antagoniste pour être dans l'air du temps

Publié le par anonyme

BEIJING, 13 juin (Xinhua) -- Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a récemment parlé d'une "compétition des grandes puissances", dans laquelle la Chine et la Russie seraient en train de mettre au défi la domination des Etats-Unis. Des propos qui prouvent qu'une mentalité antagoniste demeure le moteur de l'unique superpuissance mondiale.

M. Mattis a fait ces remarques dans un communiqué envoyé à la Commission des forces armées de la Chambre des représentants des Etats-Unis, dans le cadre de son témoignage sur le budget de l'année fiscale 2018.

Même si ces propos pourraient être une excuse pour demander une augmentation du budget militaire, ils indiquent au moins que la mentalité à somme nulle de la guerre froide, promouvant l'hégémonie, demeure populaire aux Etats-Unis, qui peut se vanter d'avoir "les dépenses militaires annuelles les plus élevées au monde", selon un rapport publié le 25 avril par l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm.

"Les dépenses militaires des Etats-Unis ont augmenté de 1,7% entre 2015 et 2016, passant à 611 milliards de dollars", selon la même source.

Toutefois, une telle mentalité est dépassée dans un monde qui évolue très rapidement, et dans lequel la paix, le développement, la coopération, et les bénéfices mutuels sont dans l'air du temps.

Pour rester dans l'air du temps, nous ne pouvons pas vivre physiquement dans le XXIe siècle, avec des mentalités appartenant au passé, bloquées dans les jours anciens du colonialisme, et limitées par la mentalité à somme nulle de la guerre froide.

En réalité, pour faire face aux défis mondiaux, comme la stagnation de l'économie mondiale, la montée du terrorisme et la crise des réfugiés, les solutions fragmentaires proposées par l'Occident ne peuvent pas s'attaquer à la racine des problèmes, provoquant même des effets secondaires.

Dans ce contexte, se basant sur la sagesse traditionnelle chinoise pour souligner les intérêts sur le long terme et l'harmonie possible malgré la diversité dans la situation globale, la Chine a prescrit ses propres remèdes pour le monde.

Sur le plan économique, la Chine prône une gouvernance économique mondiale englobant l'égalité, l'ouverture, la coopération et les perspectives mutuellement bénéfiques.

En ce qui concerne la sécurité, la Chine appelle à une vision de la sécurité commune, globale, coopérative et durable, garantissant la stabilité dans tous les pays. Elle considère à la fois les facteurs de sécurité traditionnels et non traditionnels et encourage le traitement des causes profondes des menaces à la sécurité.

Ces recommandations uniques ont été intégrées dans une série d'événements diplomatiques de haut niveau organisés par la Chine -- allant du sommet de la coopération économique Asie-Pacifique en 2014 au sommet du G20 en 2016, en passant par le Forum de l'initiative "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale organisé en mai, et le prochain sommet des BRICS prévu en septembre.

En effet, les propositions de la Chine sont chaleureusement accueillies dans le monde entier. La Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII), initiée par la Chine, a ainsi intégré de nombreux nouveaux membres depuis sa création en janvier 2016, et en compte aujourd'hui 77.

De plus, l'initiative "la Ceinture et la Route", proposée par la Chine en 2013, a bénéficié du soutien de plus de 100 pays et organisations internationales, dont plus de 40 ont signé des accords de coopération avec la Chine.

La raison pour laquelle les recommandations chinoises ont reçu une réponse positive dans le monde entier est que la plupart des pays savent que la coopération gagnant-gagnant est devenue le thème de notre époque.

Par conséquent, il est temps que certains pays occidentaux, en particulier les Etats-Unis, abandonnent l'ancienne mentalité consistant à former des alliances en vue d'une confrontation, car celle-ci ne profite à personne dans le monde d'aujourd'hui, fortement interconnecté.

source: http://french.xinhuanet.com/2017-06/13/c_136362545.htm

Publié dans chine

Commenter cet article