Le PCB lors du congrès de “Restaurer l’espoir”: le pouvoir a perdu pied!

Publié le par anonyme

Le PCB lors du congrès de “Restaurer l’espoir”: le pouvoir a perdu pied!

Ce samedi avait lieu un événement remarqué. Le congrès du parti de l'ancien ministre Candide Azannaï. Plusieurs personnalités et partis étaient représentés. Y compris le Parti Communiste du Bénin. Lire leur déclaration.
3è Congrès ordinaire du parti “Restaurer l’Espoir” demain

 
 

Monsieur le Président SOGLO, Monsieur le Président du Parti « Restaurer l’Espoir », Messieurs les membres de la direction, Mesdames et Messieurs les Invités, Mesdames Messieurs les congressistes,

Le Parti Communiste du Bénin vous remercie pour l’invitation que vous avez bien voulu lui adresser à l’occasion du troisième congrès de votre Parti.

Votre congrès se tient à un moment où, un an après son arrivée au pouvoir, le pouvoir dit de la rupture étale son échec dans tous les domaines. En effet, notre pays est en crise. Cette crise est économique, sociale et politique. Elle est si évidente que seuls les aveugles ne voient pas la casse sociale qui s’étend à perte de vue dans le pays, les sociétés d’Etat que l’Etat lui-même ferme ou privatise laissant des milliers de travailleurs, certains dans la détresse, certains avec un avenir incertain, des petites et moyennes entreprises qui sont obligées de fermer leurs portes par manque de liquidité, puisque l’Etat débiteur refuse d’honorer ses dettes envers elles. Cette crise est si évidente que seuls les sourds n’entendent pas les cris de détresse de la petite vendeuse chassée des trottoirs sans solution de rechange et qui ne sait pas ce qu’elle doit faire pour l’écolage de son enfant, de la jeunesse sans avenir, des ouvriers, et du peuple qui crient la faim etc. Ces sourds, c’est ceux-là qui vont tenir à coup de millions généreusement donnés par le nouvel autocrate, des réunions pour vanter les mérites du PAG consistant en la promesse de routes à gauche et à droite dans nos diverses communes.

Chaque jour qui passe avec ce pouvoir, constitue une souffrance et un martyre pour notre peuple. Mais, tandis qu’elle fait souffrir le peuple, la coterie au pouvoir ne perd pas une seule seconde pour s’engraisser. Elle est atteinte d’une grande boulimie ; elle pille, engrange, accumule, amasse. Talon et son entourage veulent avec rage, faire main basse sur les richesses du pays, en faire leur consortium privé pour perpétuer leur règne

Cette crise est aussi politique, puisque depuis son échec à l’Assemblée Nationale où il voulait imposer par la corruption, une Constitution taillée sur mesure pour tenir en laisse notre peuple, le pouvoir a décidé de faire la politique par la rage et la ruse en faisant feu de tout bois. Mais tout le monde peut constater que le pouvoir du Nouveau départ a perdu pied et tourne en rond. L’échec est patent et irrémédiable.

Mesdames et Messieurs,

Encore une fois, notre pays se retrouve dans l’impasse. Après les généraux, après les banquiers, les hommes d’affaires au pouvoir nous ont conduits dans l’impasse. Il nous faut réfléchir aux causes de ces échecs pour le peuple afin d’éviter absolument un éternel recommencement.

Et, si l’on réfléchit, à écouter les désapprobations du peuple contre l’impunité et l’apatridie, on peut percevoir que ces échecs proviennent du fait que le patriotisme et la probité ne sont pas érigés en loi pour la gouvernance de notre pays.

En réalité, il faut avoir le courage de reconnaitre que le Renouveau Démocratique a fini sa course et qu’il faut autre chose.

Oui, notre peuple a besoin de se retrouver en une grande Assise Nationale pour repenser notre vie commune, remettre le pays sur les rails du patriotisme et de la probité érigées en lois. Avant les élections présidentielles de 2016, notre Parti avait préconisé cette solution en disant que toute autre voie conduirait le pays dans le WAHALA. Le WAHALA, nous y sommes de plein pied avec le pouvoir de Talon.

Mesdames et Messieurs,

Ce qu’il faut aujourd’hui, ce vers quoi doivent tendre tous les efforts de notre peuple, c’est la réunion rapide des Etats Généraux du peuple en vue d’un gouvernement patriotique et de probité afin de mettre notre pays sur la voie d’un vrai décollage. Toute autre voie n’est que chimère.

Plein succès à votre Congrès.
Je vous remercie

source: https://lanouvelletribune.info/2017/06/pcb-le-pouvoir-a-perdu-pied/

Publié dans afrique

Commenter cet article