L’Heberprot P sauvé plus de 3 000 Équatoriens d’une amputation suite à un ulcère du pied diabétique

Publié le par anonyme

Environ 3 000 Équatoriens ont pu bénéficier, à partir de 2011, du médicament cubain Heberprot-P, qui diminue les risques d’amputation des membres inférieurs de 71% chez les patients atteints d’ulcère du pied diabétique.

Avec l’application de ce médicament cubain, « la durée moyenne de guérison des patients en Équateur est de 41 jours », a signalé à Andes Ernesto Lopez, vice-directeur du Centre d’ingénierie génétique et de biotechnologie, à son arrivée dans ce pays en compagnie de Jorge Berlanga, professeur titulaire de l’équipe de scientifiques qui a mis au point l’Heberprot-P.

Lopez, qui est directeur de l’entreprise HeberBiotec, chargé de la commercialisation de l’Heberprot-P, a précisé qu’à l’heure actuelle ce médicament est utilisé dans plus de 25 pays, il a obtenu un enregistrement sanitaire dans 22 pays, et est breveté dans 47 autres. Environ 300 000 personnes bénéficient actuellement de l’Heberprot-P dans le monde.

Il a affirmé que même si aucun médicament n’est « magique » en soi, et que le succès de l’Heberprot est à mettre au crédit d’un système médical intégral de santé, il s’agit du seul médicament dans son genre qui à ce jour intervient « sur une maladie qui n’a toujours pas de solution médicale. L’ulcère du pied, complexe, à un stade avancé, n’a toujours pas de solution », a-t-il rappelé.

Concernant l’Équateur, il estime que selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la Santé et de la Fédération internationale du diabète, environ 6 000 amputations sont pratiquées, un chiffre qui pourrait diminuer considérablement avec une stratégie massive, intégrale et extensive des soins de santé.

Il a cité en exemple le cas de Cuba, où avant l’application de l’Heberprot-P, près de 3 600 diabétiques étaient amputés chaque année, alors qu’après son inclusion dans le cadre de base des médicaments entre 400 et 500 patients seulement sont l’objet de ce genre d’intervention chirurgicale.

La mise au point de ce médicament a également permis à Cuba de créer une école internationale du pied diabétique. (Rédaction internationale)

source: http://fr.granma.cu/mundo/2017-06-29/lheberprot-p-sauve-plus-de-3-000-equatoriens-dune-amputation-suite-a-un-ulcere-du-pied-diabetique

Publié dans cuba

Commenter cet article