Nous pouvons toujours stopper le CETA !

Publié le par anonyme

 

Nous pouvons toujours stopper le CETA !

 
 
 

Cher·e·s ami·e·s,

Le CETA, l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada a été voté au Parlement européen le 15 février dernier, malgré une forte mobilisation. Toutefois, pour entrer pleinement en vigueur cet accord doit être voté par l’ensemble des États membres de l’Union européenne. C’est pourquoi vous pouvez encore agir en faisant signer massivement autour de vous cette Initiative contre le CETA !

En France la contestation contre le CETA et son grand frère le TAFTA a été très grande !

La conséquence de cette contestation est que Emmanuel Macron, le nouveau Président de la République, initialement favorable à cet accord, commence à se poser des questions ! Le 1er mai lors de son meeting il déclarait : « j’entends vos doutes et vos incertitudes sur le CETA » et proposait même de « créer une commission d’experts pour évaluer le CETA ». Faisons lui savoir que des milliers de citoyen·ne·s s’opposent au CETA !

Mobilisons-nous, nous pouvons toujours stopper le CETA !

La nouvelle Assemblée nationale aura un rôle crucial à jouer dans le vote sur cet accord. Nous vous proposons d’aller rencontrer dès maintenant vos candidats aux législatives en leur demandant de donner leur position sur le CETA et de la faire savoir grâce à ce nouvel outil en ligne.

Actualité : TAFTA, CETA, la Commission européenne désavouée !

Ce mercredi 10 mai, le tribunal de l’Union européenne a rendu un avis condamnant l’attitude de la Commission qui avait refusé la proposition d’initiative citoyenne européenne. Cette entrave de la Commission au débat démocratique est scandaleuse. Outre le fait que l’initiative citoyenne était en réalité légalement recevable, elle a rencontré un écho sans précédent : préoccupé·e·s par ces accords de libre-échange destructeurs du climat, de notre agriculture, de nos services publics, de notre santé et de nos emplois, vous avez été plus de 3,5 millions de citoyen·ne·s à signer l’initiative auto-organisée qui s’en est suivie. Son prolongement aujourd’hui en France est de s’engager dans l’initiative contre la ratification du CETA.

Par deux fois en moins de huit jours, la Commission européenne a été désavouée par les juridictions de l’Union européenne. Autant sur l’initiative citoyenne européenne (ICE) que sur la « mixité » de ces accords, la Commission a tenté de passer au forceps sa vision du libre-échange. Bien que ces verdicts soient rendus trop tard, il n’en reste pas moins qu’ils nous prouvent que nous avons raison dans notre lutte !

Pour aller plus loin

 
 

Module d’envoi de courriels développé par Attac France pour le Collectif Stop TAFTA.

Publié dans TAFTA

Commenter cet article