L'holocauste palestinien dure depuis presque 7 décennies

Publié le par anonyme

 

Par Guillermo Alvarado

En 1948 le peuple palestinien a souffert un coup dévastateur, qui est passé dans l'histoire comme la Nakba, la catastrophe qui a démarré à partir de l'occupation de son territoire par des troupes sionistes. Celles-ci ont exterminé une bonne partie des habitants de ces territoires palestiniens, en ont expulsé d'autres et les survivants ont été réduits au statut d'étrangers dans leur propre terre, celle qui leur a appartenu durant des centaines d'années.

Une telle tragédie n'est similaire qu'à celle vécue par les peuples autochtones du Continent américain lors de la colonisation européenne entreprise en 1492, laquelle a causé la disparition définitive de nombreuses cultures et de millions d'êtres humains.

Le sort que l'État sioniste d'Israël réserve aux Palestiniens est très similaire. Il est basé dans l'extermination de sa population dans le contrôle croissant et persistant de son territoire et dans la création de conditions rendant impossible toute autre solution négociée ou pacifique de la crise au Moyen Orient, nom qui a été donné au génocide minutieusement calculé et mis en pratique jusqu'à nos jours avec une frivolité étonnante, avec la complicité des États-Unis et le silence d'une grande partie de la communauté des nations.

Si quelqu'un en a des doutes ou qu'il considère ces considérations exagérées, il suffit de voir ce qui se passe dans la Bande de Gaza, le plus grand camp de concentration à l'heure actuelle ou un million et demi de personnes sont entassées dans à peine 360 kilomètres carrés et souffrent périodiquement des attaques militaires brutales.

Les opérations de l'armée sioniste contre la population civile y sont nombreuses. Les infrastructures de cette zone comme les hôpitaux, les écoles et les logements s'en ressentent.

En novembre 2006 les raids de l'aviation israélienne ont causé plus de 40 morts et des dizaines de blessés; en février 2007, une action baptisée de façon ironique sous le nom de “Chaleur de l'hiver” qui a fait 110 morts parmi la population civile; du 27 décembre 2008 au 20 janvier 2009, une autre opération a été déclenchée par les troupes israéliennes: Plomb durci, qui a provoqué 1 400 victimes dont 300 enfants et a détruit 22 000 logements.

En 2012 une nouvelle attaque a laissé 160 morts et des milliers de blessés, mais le pire est survenu à partir du 7 juillet 2014. Durant 55 jours, des bombardements aériens, navals et terrestres ont été lancés par Israël contre les Palestiniens, tuant 2143 d'entre eux. Le nombre de blessés s'est élevé à 11000. Presque un demi million de Palestiniens qui ont perdu leurs logements ont été obligés au déplacement forcé.

Mais où se déplacer dans une frange étroite de territoire assiégée par mer et terre où 95% de l'eau douce est contaminée?

Les formes de résistance du peuple palestinien sont héroïques et nombreuses. Elles vont d'une grève de la faim que plus de 1700 personnes réalisent et qui a d'ores et déjà fait une première victime: Mazan al Maghrebi, ex prisonnier qui a rejoint la protestation malgré ses conditions de santé précaires. Il est mort au nom de la liberté et de la dignité.

Une autre forme de résistance est le vaste mouvement placé sous le nom de Boycott, retrait des investissements et sanctions contre Israël, lequel a eu un grand impact ces dernières années surtout en Europe et duquel nous parlerons en profondeur dans d'autres commentaires.

Ce génocide qui dure presque 70 ans doit finir. L'holocauste palestinien est une offense à la dignité humaine. Dans l'avenir, si nous en avons un, notre espèce sera jugée pour avoir permis une telle barbarie.

Edité par Tania Hernández
source: http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/130116-l%27holocauste-palestinien-dure-depuis-presque-7-decennies

Publié dans palestine

Commenter cet article