Wang Yi demande la pleine mise en oeuvre des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU relatives à la RPDC

Publié le par anonyme

  2017-04-27 19:03:37  xinhua
Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré mercredi que toutes les parties concernées devraient mettre pleinement en oeuvre les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU concernant la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

M. Wang s'exprimait à l'occasion d'une conférence de presse avec son homologue allemand Sigmar Gabriel après avoir participé à la troisième session du Dialogue stratégique Chine-Allemagne sur les affaires diplomatiques et sécuritaires.

"Je voudrais ici souligner que toutes les résolutions adoptées jusqu'ici par le Conseil de sécurité de l'ONU en ce qui concerne la RPDC ont deux caractéristiques : d'une part, elles s'opposent au développement d'armes nucléaires par Pyongyang et prennent des mesures pour entraver ses activités nucléaires et son programme de missiles ; d'autre part, elles cherchent une solution pacifique à la question en évitant toute action qui pourrait aggraver les tensions et visent à relancer les pourparlers à six dans les plus brefs délais", a-t-il indiqué.

Les résolutions du Conseil de sécurité doivent être pleinement appliquées et les parties concernées ne doivent pas les mettre en oeuvre de manière sélective selon leurs propres intérêts, a souligné M. Wang.

L'imposition de sanctions à la RPDC et la reprise du dialogue sont des moyens de mettre en oeuvre les résolutions, a indiqué M. Wang, qui a ajouté que ni les essais nucléaires ni les tirs de missiles incessants ne respectaient l'esprit des résolutions, pas plus que les exercices militaires organisés de manière impulsive.

Notant qu'aucune crise majeure n'avait éclaté dans la péninsule coréenne au cours des derniers jours, M. Wang a déclaré que la paix et la stabilité sur la péninsule coréenne étaient en premier lieu une bénédiction pour les deux peuples des deux côtés du 38e parallèle et répondaient aux attentes de tous les pays épris de paix.

L'actuelle stabilité relative dans la région s'explique par les efforts conjugués de tous et la retenue que les parties concernées exercent, a précisé M. Wang, rappelant à toutes les parties que la paix de notre temps pouvait occasionnellement être troublée.

Il a également appelé toutes les parties concernées à s'abstenir de toute mesure qui pourrait aggraver la confrontation sur la péninsule.

Les parties concernées ont entamé une nouvelle ronde de prise de contacts et d'interactions dans le contexte actuel tendu, et des réunions de formats divers ont été organisées entre les différentes parties, a-t-il noté.

La priorité la plus pressante pour l'instant est d'encourager toutes les parties concernées à revenir à la table des négociations afin de résoudre la question de la dénucléarisation de la péninsule, a-t-il ajouté.

M. Wang a en outre remercié l'Allemagne pour sa compréhension et son soutien à l'égard de l'initiative "suspension contre suspension" proposée par la Chine.

Cette solution, présentée par M. Wang le 8 mars 2017, vise à désamorcer la crise imminente en proposant à la RPDC de suspendre ses activités nucléaires et son programme de missiles en échange de la suspension des manoeuvres militaires menées par les Etats-Unis et la Corée du Sud.

Cet échange de suspensions serait la première étape d'un processus visant à ramener toutes les parties concernées à la table des négociations et au dialogue, a-t-il déclaré, soulignant que l'objectif ultime de la Chine était de dénucléariser la péninsule coréenne et d'instaurer un mécanisme de paix durable dans la région.

Pour ce faire, la Chine devra, comme toujours, rester ferme et engagée et jouer un rôle constructif, a-t-il conclu.

source: http://french.cri.cn/621/2017/04/27/562s511046.htm

Publié dans chine, corée

Commenter cet article