Le CNE appelle les partis au second tour à assurer un bon exercice de démocratie

Publié le par anonyme

Quito, 1er avril, (RHC).- Le Conseil National Électoral de l'Équateur, a convoqué une réunion avec des membres d'Alliance Pays et de Creo-Suma, les deux partis qui prendront part demain au second tour des élections présidentielles. Le but de la rencontre est de parvenir à un accord commun pour assurer le déroulement d'une journée électorale sans irrégularités.

Le CNE va convoquer les deux partis à faire de la journée de demain une fête authentique de la démocratie. Il va aussi inviter la population à attendre les résultats officiels pacifiquement et à éviter des confrontations qui ne feraient que porter atteinte à la cohabitation pacifique.

Ce vendredi les citoyens présentant un quelconque handicap sévère ont pu voter lors d'une journée placée sous le mot d'ordre Le vote à la maison. Les instances concernées ont qualifié de succès cet exercice.

Plus de 12 millions 800 000 Équatoriens sont appelés à élire aux urnes le président et le vice président.

Ici à La Havane, Ricardo Alarcon, analyste politique qui a été de longues années ambassadeur de Cuba à l'ONU et président de l'Assemblée Nationale a qualifié de moment historique le second tour demain en Équateur:

«Je crois que jamais auparavant les élections en Équateur n'avaient été aussi importantes que maintenant parce que le choix est clair. D'un côté la poursuite de la révolution citoyenne par l'élection de Lenin Moreno et de l'autre celui qui représente l'oligarchie et la banque qui a tiré profit en 1999 de la crise bancaire pour voler l'argent que des milliers de gens avaient sur leur compte, un vol qui a détruit l'économie équatorienne et qui l'a transformée en appendice du marché étasunien à la suite de sa dollarisation.

Le retour à tout cela ce serait franchement un désastre non seulement pour le peuple équatorien mais encore pour la nouvelle époque que vivent l'Amérique Latine et les Caraïbes.

Ces dernières années, le gouvernement de la Révolution citoyenne a eu de grandes difficultés pour appliquer son programme de gouvernement mais personne n'a fait plus que le président Correa et son vice-président Lenin Moreno et leur gouvernement pour le peuple équatorien malgré la chute des prix du pétrole, malgré le séisme le plus brutal dont on se souvient, malgré beaucoup d'autres désastres naturels.

Malgré tout cela, l’Équateur d'aujourd'hui est beaucoup plus équitable que jamais auparavant et beaucoup plus que d'autres pays de l'Amérique Latine. Il s'agit de choisir entre la poursuite de cet effort pénible mais qui a porté ses fruits et le retour ni plus ni moins qu'au régime oligarchique voleur et servile aux yankees qui a contrôlé l’Équateur dans le passé et que le peuple a chassé et ce n'est pas pour rien.»

 

 

Edité par Tania Hernández
source: http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/125862-le-cne-appelle-les-partis-au-second-tour-a-assurer-un-bon-exercice-de-democratie

Publié dans equateur, élections

Commenter cet article