Il ne peut pas être mis fin à la guerre en Syrie par encore plus de guerre

Publié le par anonyme

 0  0 googleplus0  0

Sur l'attaque militaire des Etats-Unis contre une base militaire des troupes du Gouvernement Syrien, Gregor Gysi, Président du Parti de la Gauche Européenne déclare:

La guerre en Syrie ne peut pas être terminée par plus de guerre, mais seulement par une diplomatie très intelligente qui prend en compte le plus d'intérêts possibles.

La frappe militaire des Etats-Unis était contre le droit international parce que la Syrie n'a pas attaqué militairement les Etats-Unis, et cela n'a pas été approuvé par une décision du Conseil de Sécurité de l'ONU.

L'attaque préalable de gaz toxique était un grave crime de guerre, mais il faut au préalable enquêter sur qui en est le responsable. Comment peut-il être légitime de bombarder avant la résolution de l'enquête ? Et encore plus puisqu'il ne semble pas logique que Assad ait ordonné une telle attaque de gaz toxique, parce qu'il réussit militairement en ce moment contre l'Etat Islamique et contre d'autres organisations. Pourquoi serait-il intéressé par une telle intensification, surtout à un tel moment ?

Et qui a désigné les Etats-Unis comme le plus haut juge criminel mondial autorisé à distribuer de tels "châtiments"? En outre, les troupes du Gouvernement se battent également contre l'Etat Islamique, une terrible organisation terroriste. A cause de la frappe militaire des Etats-Unis, ceux-ci qui se battent contre l'EI sont aussi affaiblis.

Les Etats-Unis et la Russie, la Turquie, l'Arabie Saoudite et l'Iran, ainsi que et surtout les différentes parties en Syrie doivent enfin convenir d'un compromis afin que tous stoppent la guerre, dans l'intérêt des civils totalement innocents qui sont toujours frappés par la mort, les blessures ou des déplacements de population.

Gregor Gysi

Président du Parti de la Gauche Européenne (PGE)

source: http://fr.european-left.org/fr/positions/nouvelles/il-ne-peut-pas-etre-mis-fin-la-guerre-en-syrie-par-encore-plus-de-guerre

Publié dans PGE, moyen orient

Commenter cet article