Nous sommes tous Équatoriens

Publié le par anonyme

Par Ricardo Alarcón de Quesada

Spécialement pour Por Esto!

 

Tout peut être acheté sauf le cœur”- a déclaré à Guayaquil, le candidat Lenin Moreno en clôturant sa campagne électorale en vue du second tour du 2 avril qui devra décider qui est le prochain président de l'Équateur.

L'ex vice président avait déjà mis en déroute tous les autres candidats aux élections de février lors desquelles il a obtenu la majorité écrasante de voix et il ne lui a manqué que quelques voix pour obtenir la majorité requise-40%-pour éviter un second tour.

C'est alors que quelques porte-paroles de l'oligarchie ont menacé “d'incendier Quito” si était proclamé vainqueur le candidat qui a devancé d'un million de voix le banquier Guillermo Lasso, un personnage tristement célèbre, ex ministre directement impliqué dans le désastre qui en 1999, entre autres choses, en a fini avec le sucre comme monnaie propre, a forcé le pays à adopter le dollar comme monnaie nationale et a débouché dans la fuite en masse de quelque 2 millions d'Équatoriens, lesquels ont été lancés subitement à la pauvreté.

Dimanche prochain les Équatoriens devront décider s'ils retournent à l'étape douloureuse ou s'ils continuent d'avancer sur le chemin de la Révolution citoyenne, entreprise par le président Rafael Correa cela fait 10 ans et dont l'impact est remarquable. Il y a une juste redistribution des revenus nationaux, ce qui a permis de sortir de la misère 2 millions de personnes. Les progrès en matière d'éducation, de santé publique sont notables. D'admirable peut être qualifiée l' œuvre en matière de chemins, voies et routes, transports et communications et dans la sauvegarde de la souveraineté nationale. Il y a un gouvernement transparent qui travaille pour le bénéfice des majorités. Nul n'a autant fait en si peu de temps pour la justice dans l'un des pays les plus inégaux de la Terre, ce qu'il a dû faire dans des conditions très difficiles comme conséquence de la chute des prix du pétrole, des effets dévastateurs d'un puissant séisme et d'autres calamités naturelles.

Une campagne médiatique féroce à laquelle sont consacrés des milliards tente de confondre le peuple, de prôner l'amnésie collective, de le conduire à voter contre lui-même. Il revient aux Équatoriens de décider.

Mais ce qui y est en jeu, va au delà de ce petit et beau pays. Dimanche prochain, l'Équateur se trouvera littéralement au centre du monde. L'avenir d'une Amérique Latine émancipée face à un Empire qui cherche à y restaurer son hégémonie y sera décidé aussi.

Edité par Tania Hernández
source: http://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/125627-nous-sommes-tous-equatoriens

Publié dans equateur

Commenter cet article