Le président bolivien déclare que le Venezuela n'est pas seul

Publié le par anonyme

La Paz, 24 mars (RHC/PL)- Le président de la Bolivie, Evo Morales, a rejeté aujourd'hui les actions interventionnistes du secrétaire général de l'OEA, l'Organisation des États Américains, Luis Almagro, contre le Venezuela.

Il a précisé que ces actions ont pour objectif de troubler l'ordre et d'exclure ce pays de cet organisme.

« Le Venezuela n'est pas seul » a écrit Evo Morales sur son compte twitter. Il a ajouté que les anti-impérialistes et les mouvements sociaux défendront leurs révolutions démocratiques.

« Les États-Unis n'ont pas pu vaincre la Révolution Bolivarienne du Venezuela. L'OEA, avec Almagro, comme s'il s'agissait d'un ministère de colonies des États-Unis, tentent de le faire » a dénoncé le président bolivien.

Par ailleurs, un communiqué du ministère bolivien des affaires étrangères a relevé que les actions du secrétaire général de l'OEA affectent, non seulement ce pays, mais aussi l'unité des peuples latino-américains et caribéens.

Le communiqué qualifie de déplorable et de méprisable le fait qu'un secrétaire général de l'OEA promeuve le renversement d'un gouvernement constitué sur des bases constitutionnelles démocratiques avec les voix du peuple.

La Bolivie considère comme incompréhensible que, face aux efforts pour transformer l'OEA, aujourd'hui son secrétaire général entraîne de nouveau cette organisation vers le passé obscur d'intervention et de servilité en faveur des pouvoirs impériaux.

Edité par Reynaldo Henquen
source: http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/125135-le-president-bolivien-declare-que-le-venezuela-n'est-pas-seul

Publié dans Bolivie, Venezuela

Commenter cet article