Le gouvernement chinois communique son plan politique pour 2017

Publié le par anonyme

  2017-03-05 19:14:33  cri
La 5e session de la 12e Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois) s'est ouverte le dimanche matin, le 5 mars. Les autorités chinoises ont rendu public le nouveau plan politique pour l'année 2017

Dans le rapport d'activité du gouvernement présenté lors de la séance d'ouverture de la session, le premier-ministre chinois Li Keqiang a pointé les divers défis auxquels que le pays fait face.

« Les risques financiers et économiques ne sont pas à négliger. La pollution environnementale reste une rude épreuve, les graves smogs sont récurrents dans certaines régions. Le peuple éprouve encore pas mal d'insatisfactions en matière du logement, de l'éducation, des soins médicaux, de la sécuritaire de l'alimentation et du médicament, ou de la disparité des revenus. »

2017 marque pour le gouvernement actuel la dernière année de son mandat de 5 ans, face à ces défis, comment va-t-il réagir ?

Commençons-nous par l'économie, le gouvernement a fixé son objectif de croissance du PIB à environ 6,5% pour 2017, contre une fourchette de 6,5% à 7% en 2016.

« L'objectif de cette année est de réaliser une croissance du PIB à environ 6,5% et de remporter de meilleurs résultats dans le travail économique. L'une des raisons importantes de souligner la nécessité de maintenir une croissance stable est d'assurer l'emploi et d'améliorer les conditions de vie de la population. Le nouvel objectif de croissance est conforme à la fois aux règles et aux réalités économiques et aidera à stabiliser les attentes du marché et à faciliter les ajustements structurels du pays. Il contribuera également à atteindre l'objectif d'achever la construction d'une société modérément prospère à tous les égards. »

L'objectif est déterminé, ce qui vient ensuite sont les mesures concrètes. Cette année, La Chine mènera une politique budgétaire active et une politique monétaire prudente. Li Keqiang.

« Le gouvernement prévoit un déficit budgétaire de 3% de son PIB, le volume du déficit budgétaire est fixé à 2.380 milliards de yuans, en hausse de 200 milliards de yuans en glissement annuel. Par rapport à l'année dernière, le ratio du déficit sur le PIB reste inchangé, visant ainsi un nouveau dégrèvement fiscal et parafiscal. La réduction fiscale pour les entreprises devrait atteindre environ 350 milliards de yuans, et les frais des entreprises devraient baisser de quelque 200 milliards de yuans. Cela bénéficiera aux acteurs du marché. Il faut assurer une circulation stable des capitaux, diriger davantage de ressources financières vers l'économie réelle et maintenir la stabilité du RMB dans le système monétaire mondial. »

Le rapport d'activité du gouvernement révèle un message : la tâche prioritaire de la Chine pour cette année est de favoriser les moteurs internes du développement, en boostant les réformes essentielles et cruciales. Par exemple, le pays va mettre en place cette année le système de liste négative ; les réformes de la propriété mixte dans les entreprises d'Etat vont donner de résultats concrets. Ces entreprises d'Etat touchent les domaines tels que l'électricité, le pétrole, le gaz naturel, le chemin de fer, l'aviation, la télécommunication ou l'industrie militaire.

Pendant l'année écroulée, plusieurs villes chinoises ont connu une flammée de prix immobilier, ce qui a semé l'angoisse chez le peuple. Comment lutter contre un marché immobilier surchauffé, les autorités chinoises ont proposé leurs mesures.

« Les mesures relatives au déstockage immobilier seront différenciées selon les villes. Actuellement dans les villes de troisième et quatrième rangs, le stock immobilier reste très important. Nous devons favoriser l'achat de logement à usage personnel aussi bien par les citadins que par les travailleurs migrants. Nous devons préserver comme il se doit la vocation originelle du logement et rendre pleinement responsables les autorités compétentes. Il faut s'engager à établir un mécanisme à long terme pour promouvoir le développement sain et régulier du marché immobilier, dans lequel, l'exploitation commercial est pour répondre aux diverses exigences des gens, et le gouvernement fournit le garanti essentiel du logement pour les habitants. Les villes enregistrant une forte tendance à la hausse des prix de l'immobilier doivent augmenter de manière rationnelle l'offre de terrains réservés au logement et mieux réglementer les activités de promotion immobilière, de marketing et de services intermédiaires. »

source: http://french.cri.cn/621/2017/03/05/56s506467.htm

Publié dans chine

Commenter cet article