La coopération économique et commerciale entre la Chine et l'Amérique latine connaît un développement solide

Publié le par anonyme

  2017-03-08 19:49:18  xinhua

La coopération économique et commerciale entre la Chine et les pays d'Amérique latine a atteint son plus haut niveau et s'est élargie à de nombreux domaines, grâce aux visites de hauts dirigeants de ces pays.

En novembre 2016, le président chinois, Xi Jinping, a effectué des visites d'Etat en Equateur, au Pérou et au Chili et a assisté à la 24e réunion informelle des dirigeants de l'Organisation de coopération économique Asie-Pacifique organisée dans la capitale péruvienne, Lima. Durant la visite de M. Xi, la Chine a signé une série d'accords avec ces trois pays dans les domaines de l'économie et du commerce, renforçant davantage la coopération en matière d'échanges économiques. En septembre 2016, la Chine et Cuba sont parvenus à des consensus économiques et commerciaux au cours de la visite du Premier ministre chinois, Li Keqiang, promouvant ainsi la collaboration économique et commerciale sino-cubaine.

De plus, les dirigeants du Pérou, de l'Uruguay, du Brésil, de l'Argentine et du Mexique ont visité la Chine ou assisté à des événements dans ce pays. A travers ces visites, les deux parties ont renforcé la confiance politique mutuelle et la base de coopération pour les intérêts mutuels.

La Chine reste le plus important partenaire commercial des pays d'Amérique latine. En 2016, Le volume des échanges Chine-Amérique latine a atteint 216,6 milliards de dollars, en baisse de 8,4%. Toutefois, la quantité des principales importations en provenance d'Amérique latine n'a pas beaucoup changé, et le statut de partenaire de la Chine pour les pays d'Amérique latine est resté stable. La Chine demeure le plus important importateur de produits miniers, énergétiques et agricoles de ces pays. La place des produits agricoles dans les échanges commerciaux est en hausse. En 2016, la Chine s'est avérée le principal importateur de soja et de sucre issus des pays d'Amérique latine.

Selon les données du ministère du Commerce, en 2016, les investissements chinois en Amérique latine ont atteint 29,8 milliards de dollars, en hausse de 39%. Les types d'investissements sont de plus en plus diversifiés, et l'on compte davantage de projets de fusion-acquisition. Les champs des investissements sont passés des domaines traditionnels de l'énergie, de l'exploitation minière et des infrastructures à ceux de la finance, de l'agriculture, de la fabrication, de l'informatique, des services, de l'e-commerce et du transport aérien.

Les affaires des entreprises d'ingénierie profitent d'un développement solide, et les modes de coopération connaissent une innovation constante. En 2016, le montant des contrats des entreprises d'ingénierie chinoises en Amérique latine a atteint 19,12 milliards de dollars, en hausse de 5,3% sur un an. Leur chiffre d'affaires cumulé a néanmoins reculé de 2,3% à 16,03 milliards de dollars. Les entreprises chinoises continuent de renforcer le mode EPC (Engineering, Procurement, and Construction Management) traditionnel pour coopérer avec les pays d'Amérique latine dans les infrastructures, tout en essayant le nouveau mode BOT (Build-Operate-Transfer).

La coopération dans la construction de zones de libre-échange a porté ses fruits. La mise en oeuvre des accords de libre-échange signés avec le Pérou, le Chili et le Costa Rica est en bonne voie. En novembre 2016, lors de la visite du président Xi Jinping en Amérique latine, la Chine a annoncé des pourparlers pour l'amélioration de l'accord de libre-échange entre la Chine et le Chili et des études pour l'amélioration de l'accord de libre-échange Chine-Pérou. Parallèlement, des études de faisabilité portant sur un accord de libre-échange avec la Colombie sont en cours, et l'Uruguay a proposé une coopération sur une zone de libre-échange avec la Chine.

Les mesures financières ont contribué à la réalisation des projets. Les mesures financières annoncées par les dirigeants chinois en visite en Amérique latine ont connu un développement positif en 2016. Grâce au fonds de coopération Chine-Amérique latine, au prêt de nantissement et au prêt spécial d'infrastructures Chine-Amérique latine, plusieurs projets jouissent de bonnes avancées. Des entreprises chinoises ont en outre obtenu la gestion de deux centrales hydroélectriques au Brésil.

La mise en oeuvre et la promotion de ces projets ont fait avancer la coopération dans les domaines des infrastructures, de l'exploitation des ressources, de l'électricité, de la coopération agricole, de la fabrication, des équipements maritimes et de la biotechnologie.

Depuis 2016, diverses réunions économiques et commerciales Chine-Uruguay, Chine-Argentine, Chine-Cuba et Chine-Equateur, ainsi que la 7e réunion des hauts dirigeants Chine-Mexique ont été organisées. A travers ces mécanismes de consultation, les deux parties ont discuté et communiqué sur les problèmes dans la coopération économique et commerciale.

En juin 2016, le 2e forum de coopération sur les infrastructures Chine-Amérique latine s'est tenu à Macao, favorisant la communication et la coopération dans les domaines des infrastructures entre la Chine et l'Amérique latine.

source: http://french.cri.cn/621/2017/03/08/502s506771.htm

Publié dans chine, amérique latine

Commenter cet article