Contre la répression des manifestants en Biélorussie

Publié le par anonyme

 

Être chômeur en Biélorussie signifie être sanctionné en plus de cela. Une taxe spéciale pour les chômeurs intitulée "Sur la prévention du parasitisme social" oblige tous les citoyens sans travail pendant plus de 6 mois de payer pour les services publics fournis par l'Etat, tels que l'hôpital, l'école ou les rues. Malgré un taux de chômage officiel de 1%, près de 10% des 4,5 millions de travailleurs salariés ont reçu une notification formelle. Seuls quelques-uns peuvent se permettre de payer les 200 euros d'amende ; Pas surprenant si l'on considère le salaire moyen de 350 euros.

De plus, Lukashenko essaie de supprimer la protestation contre cette taxe absurde: des manifestations ont été violemment dissoutes, de nombreuses personnes ont été arrêtées. Parmi elles, le dirigeant du parti membre du PGE « Fair World » à Orchansk, Aleksander Bulavko.

Le Parti de la Gauche Européenne demande de toute urgence à Lukashenko de cesser de réprimer les manifestants et d'évaluer le but de cette loi. Le Parti de la Gauche Européenne est solidaire aux côtés de son parti membre, « Fair World » et appelle les voisins européens de la Biélorussie, ainsi que le Conseil de l'Europe à ne pas rester silencieux sur les injustices qui ont lieu et d'utiliser les options diplomatiques pour mettre fin aux répressions et à cette loi injuste.
Gregor Gysi

Président du Parti de la Gauche Européenne (PGE)

source: http://fr.european-left.org/fr/positions/nouvelles/contre-la-repression-des-manifestants-en-bielorussie

Publié dans PGE

Commenter cet article