Le réchauffement des relations avec Cuba se poursuivra malgré les menaces de Donald Trump

Publié le par anonyme

Une délégation bipartisane du Congrès américain a exprimé mercredi son soutien au réchauffement des relations entre Washington et La Havane, en dépit des récentes menaces du président américain Donald Trump quant à une possible suspension de cette normalisation historique.

Dans une conférence de presse donnée peu avant la fin d'un voyage de trois jours sur l'île, la délégation de sénateurs et de représentants a déclaré qu'au cours des deux dernières années, les deux nations avaient accompli de grands progrès dans de nombreux domaines, et que l'approfondissement de leurs relations bénéficiait d'un soutien "immense" dans les deux pays.

"Je n'ai aucune idée de ce que Donald Trump décidera au niveau de sa politique vis-à-vis de Cuba, mais nous espérons qu'il conviendra que le dialogue est largement préférable à l'isolement. Je suis convaincu qu'il ne pourra pas revenir en arrière, parce que nous avons déjà accompli trop de choses", a déclaré Jim McGovern, représentant démocrate du Massachusetts à la Chambre des représentants.

Patrick Leahy, sénateur démocrate du Vermont, a quant à lui affirmé que ce voyage avait démontré qu'il existait au sein du Congrès un soutien bipartisan envers la politique initiée par l'ancien président Barack Obama, et notamment envers les initiatives destinées à lever l'embargo économique qui pèse sur l'île.

"Je ne serais pas ici aujourd'hui si je n'étais pas convaincu que la poursuite de ce processus est inévitable. Cela ne sera peut-être pas toujours facile, mais le processus se poursuivra", a-t-il ajouté.

La délégation, qui comptait aussi dans ses rangs les sénateurs démocrates Thomas Udall et Michael Bennet, ainsi que le sénateur républicain Thad Cochran, a rencontré plusieurs dirigeants cubains, dont le président Raul Castro.

"Nous coopérons déjà dans de nombreux domaines, et nous avons accompli des choses très importantes ensemble. Le président Castro nous a signifié très clairement qu'il voulait que tout cela continue. Nous avons rencontré beaucoup de responsables du gouvernement, et nous sentons que les Cubains veulent que cette politique continue sur sa lancée", a déclaré M. Leahy.

Il a également déclaré que M. Castro avait souligné qu'en dépit de l'expiration de son mandat en 2018, il continuerait à travailler à l'approfondissement des relations entre les pays, jadis ennemis pendant la Guerre Froide.

Le mois dernier, le président cubain a déclaré au cours d'un sommet régional que son gouvernement souhaitait poursuivre une coopération et un dialogue respectueux avec le gouvernement Trump, mais a averti que La Havane ne ferait aucune concession quant à sa souveraineté et à son indépendance.

La visite de la délégation du Congrès survient un peu plus d'un mois après l'investiture de Donald Trump, qui a promis de passer en revue l'état des relations américaines avec Cuba.

(Rédacteurs :Qian HE, Guangqi CUI)
source: http://french.peopledaily.com.cn/International/n3/2017/0223/c31356-9181500.html

Publié dans cuba

Commenter cet article