INVITATION pour le 18ème congrès de la Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement (FISE) Septembre 2017 en Algérie

Publié le par anonyme

INVITATION à toutes les organisations des enseignants pour le 18ème congrès de la Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement (FISE) Septembre 2017 en Algérie

Chers collègues militants,

La crise mondiale, capitaliste, les guerres impérialistes, les organisations et les unions économiques mondiales, attaquent les droits de tous les travailleurs et ainsi les droits des enseignants.

Les problèmes, concernant l’éducation et les enseignants, s’aggravent de plus en plus: suppressions de classes et d’écoles, licenciements des enseignants, baisses des salaires, atteintes aux droits des travailleurs et des syndicalistes, restriction des libertés démocratiques et syndicales, attaques, effectuées par des forces de police, contre des éducateurs qui manifestent, sont quelques unes des mesures appliquées par la plupart des gouvernements sur les cinq continents.

Le contenu de l’éducation, à tous les niveaux, s’adapte à la décision de l’Organisation de Coopération et de Développement (OCDE), selon laquelle l’éducation est envisagée comme une marchandise, dans le but de fournir plus d’argent au capital et surtout d’empêcher les enfants de former leur conscience de classe social et d’avoir accès au savoir basé sur la réalité historique et scientifique, choses qui, inévitablement, promeuvent et renforcent la lutte contre l’exploitation de l’homme par l’homme.

Nous, les enseignants progressistes partout dans le monde, nous sommes inquiets du sujet de la mauvaise qualité de l’éducation procurée aux jeunes générations d’enfants. Les parents, très justement, se demandent si les connaissances, transmises à l’école, sont essentielles et utiles. Tant les enseignants que les parents, nous sommes très soucieux des privatisations continuelles dans le domaine de l’éducation. Etant donné que l’éducation est un domaine d’une importance majeure et essentielle, il faut qu’elle soit gratuite, publique et obligatoire pour tous.

Dans plusieurs lieux des cinq continents, des élèves et des enfants mineurs sont tués dans les classes scolaires à cause des bombardements et des conflits de guerre. Des milliers d’enfants deviennent des émigrés ou des réfugiés, car ils fuient les régions où les impérialistes provoquent la pauvreté et la guerre.

Dans ces conditions, il est nécessaire d’accélérer la coordination et l’action des organisations syndicales des enseignants, dans le but de défendre les droits du travail, du salaire, de la sécurité sociale des enseignants de tout niveau et, en même temps, de revendiquer une formation de qualité et des conditions convenables d’enseignement, dans des bâtiments en toute sécurité et avec l’équipement nécessaire et approprié. Etant des pédagogues, nous voulons enseigner aux enfants la vérité et le savoir scientifique. Nous voulons leur donner les moyens d’avancer dans la vie. Nous voulons leur enseigner à respecter l’histoire de leur pays et la civilisation, les mœurs et les coutumes d’autres peuples. Nous voulons leur enseigner l’internationalisme, la solidarité, la collectivité, le besoin de combattre pour améliorer leurs conditions de vie. Enfin, nous voulons leur inculquer l’amour pour tous les enfants du monde, indépendamment de la couleur, de la religion, du sexe ou de la langue.

Après le 17ème Congrès Syndical Mondial, dynamique et réussi qui a eu lieu à Durban en Afrique du Sud et dans le cadre duquel 1.300 représentants de 112 pays du monde entier ont participé, nous constatons le besoin d’une coordination bien meilleure, de la transmission de l’expérience, et du renforcement de la solidarité entre les syndicats, de plus d’ initiatives de lutte, de plus d’organisation et de plus de combativité des syndicats qui appartiennent à la grande et internationaliste famille de la FSM, et à laquelle est affiliée la FISE.

Nous organisons le 18ème congrès de la FISE, début septembre en Algérie. Nous faisons appel à tous les syndicats des enseignants qui défendent les intérêts de notre classe sociale et s’opposent à toute attaque contre l’éducation et les enseignants. Pendant le congrès, le nouveau bureau de la FISE sera élu, nous allons discuter des problèmes sérieux des salariés en éducation et nous allons décider le plan d’action et le renforcement de la FISE, dans les cinq ans à venir.

Nous invitons toutes les organisations syndicales des enseignants, indépendamment des positions idéologiques et politiques, de rejoindre le mouvement militant des enseignants, afin de lutter ensemble pour un avenir meilleur. Un avenir sans guerre et sans la barbarie capitaliste.

Avec les collègues de CLA d’Algérie, lesquels ont accepté d’accueillir avec grande joie cet important congrès international des enseignants, dans leur beau pays à la riche histoire de lutte à travers les siècles, nous allons essayer de nous montrer dignes des espoirs des éducateurs et des besoins de l’éducation dans le monde moderne.

Janvier 2017

Comradely salutations

 
source: http://www.wftucentral.org/invitation-pour-le-18eme-congres-de-la-federation-internationale-syndicale-de-lenseignement-fise-septembre-2017-en-algerie/?lang=fr

Publié dans syndicat, afrique

Commenter cet article