La Chine sur le devant de la scène internationale (PAPIER D'ANGLE)

Publié le par anonyme

  2017-01-25 18:40:40  xinhua
Par ZHENG Yangzi

L'année 2016 a été marquée par une diplomatie chinoise très active. La présence accrue du président Xi Jinping sur le devant de la scène internationale en a été le témoin.

"Il n'y a qu'une seule Terre dans l'univers et nous, l'humanité, n'avons qu'un seul foyer", a rappelé M. Xi le 18 janvier dans un discours à l'Office des Nations Unies à Genève (ONUG), insistant sur la nécessité de "bâtir une communauté de destin pour l'humanité et de promouvoir un développement partagé et mutuellement bénéfique".

"Le monde est tellement grand et les problèmes tellement nombreux. La voix et les solutions chinoises sont attendues dans le monde. La Chine ne peut pas manquer à l'appel", a-t-il indiqué dans son message du Nouvel An 2016. Et de lancer : "Nous devons prendre nos responsabilités et agir".

Les solutions chinoises ont reçu un écho positif auprès des puissances mondiales à l'occasion du sommet de G20 tenu en septembre dernier à Hangzhou, où M. Xi s'est redit "déterminé à revitaliser le commerce comme moteur de croissance et à construire une économie mondiale ouverte avec les pays membres de G20".

"Le résultat le plus important du sommet est que, pour la première fois, au lieu de se focaliser sur des incitations à court et à moyen terme, il s'est attaché à encourager le développement de l'économie mondiale sur le long terme", a estimé Svetlana Loukach, sherpa de la délégation russe.

S'exprimant lors du sommet de l'APEC en novembre dernier à Lima, M. Xi a souligné le rôle de pionnier et de chef de file joué par ce bloc dans la coopération économique en Asie-Pacifique en particulier et dans le monde en général. Il a appelé ses membres à user de ce rôle comme moteur de croissance et à oeuvrer en faveur d'une économie mondiale inclusive, innovante, interconnectée et revigorée.

"Au lieu de nous arrêter devant des difficultés temporaires, nous devons continuer de rester engagés dans la mondialisation économique. Ce qui est important, c'est de la combiner avec nos pratiques de développement respectives, de tout faire pour assurer l'équité et la justice et l'orienter vers une direction plus inclusive et mutuellement bénéfique", a-t-il indiqué.

Cette position a été chaleureusement accueillie par les observateurs. Le Financial Times a qualifié le président chinois de "véritable star du sommet de cette année à Lima", alors que Mario Mongilardi, président de la Chambre de commerce de Lima, a estimé que M. Xi "a adressé un message encourageant aux milieux d'affaires des pays membres de l'APEC".

En 2013, le président Xi a avancé l'initiative "la Ceinture et la Route", qui a porté ses fruits au bout de trois ans. Selon des données publiées par le ministère chinois du Commerce, en date de juillet 2016, la Chine avait investi 51,1 milliards de dollars dans les pays couverts par cette initative, concluant 12.500 accords de travaux publics. Les entreprises chinoises ont par ailleurs payé 900 millions de dollars d'impôts dans ces pays et créé 70.000 emplois.

Dans sa tribune parue dans le Neue Zürcher Zeitung avant le 47ème Forum économique mondial tenu la semaine dernière à Davos, il a souhaité mettre à profit les plateformes de coopération multilatérale telles que la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII) et la coopération entre la Chine et les pays d'Europe centrale et orientale pour appuyer la coopération Chine-Europe dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route".

"On assistera en 2017 à une hausse du nombre de pays adhérant à l'initiative +la Ceinture et la Route+, et la sphère de coopération pourra être élargie en Afrique et en Amérique latine", a pronostiqué Chen Fengying, chercheuse à l'Institut chinois des relations internationales contemporaines.

En outre, M. Xi accorde une grande importance à la promotion des relations bilatérales via les échanges culturels et le sport est devenu un thème récurrent dans ses activités diplomatiques. Lors de sa visite en Suisse, il s'est rendu à Lausanne pour rencontrer le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, et visiter le Musée Olympique. Il s'agissait de la première visite officielle au CIO effectuée par un chef d'Etat chinois.

Les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de Beijing 2022, dont les préparatifs sont en bonne voie, ont été au centre de la rencontre entre MM. Xi et Bach. Selon ce dernier, la visite du président Xi Jinping a démontré la coopération "excellente" entre la Chine et le CIO.

"Les grandes visions ne peuvent se concrétiser que par des actions", a déclaré le président Xi à Davos, ajoutant que la Chine partage avec tous les autres pays du monde la même volonté d'approfondir la coopération et d'œuvrer ensemble pour la paix et le développement.

source: http://french.cri.cn/621/2017/01/25/562s503859.htm

Publié dans chine

Commenter cet article