Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le Quotidien du Peuple en ligne | 29.12.2016 08h31 

L'Assemblée nationale de Cuba a approuvé mardi une loi qui interdit les statues commémoratives de Fidel Castro tout comme de baptiser un lieu public d'après son nom, conformément aux souhaits du leader révolutionnaire décédé le mois dernier. Fidel Castro a toujours dit qu'il ne voulait pas d'un culte de la personnalité, bien que les critiques soulignent que dans les faits, son culte était partout. Ses paroles étaient ainsi affichées sur les panneaux d'affichage dans tout le pays et son nom était invoqué à chaque événement public.

« Son esprit de combat restera dans la conscience de tous les révolutionnaires cubains, aujourd'hui, demain et toujours », a déclaré à l'Assemblée le Président Raul Castro, frère cadet de l'ancien dirigeant, selon des extraits de son discours publiés par les médias officiels. La meilleure façon de rendre hommage à « El Comandante » -le commandant- a ajouté Raul Castro, est de suivre son idée de la révolution. La nouvelle loi, ont souligné les médias officiels, n'interdit cependant pas aux artistes d'utiliser le personnage de Fidel Castro dans la musique, la littérature, la danse, le cinéma ou les autres arts visuels. Les photos de l'ancien leader cubain suspendues dans les bureaux, lieux d'étude ou les institutions publiques pourront également être conservées.

Depuis sa mort, une grande photo d'un Castro jeune vêtu d'un treillis militaire, fusil à l'épaule et sac en bandoulière sur son dos, a été suspendue sur un bâtiment de la Place de la Révolution à La Havane. Fidel Castro, une figure de proue de la guerre froide qui a construit un État communiste aux portes des États-Unis et a défié toutes les tentatives américaines pour le renverser, est décédé le 25 novembre à l'âge de 90 ans, huit ans après avoir remis la présidence entre les mains de son frère Raul.

Cuba a commémoré sa mort avec neuf jours officiels de deuil et deux services commémoratifs de masse. Des centaines de milliers de Cubains se sont aussi alignés sur le bord des rues pour saluer le cortège funèbre transportant les cendres de Fidel Castro à 1 000 km à l'Est de Santiago, reprenant la route que ses rebelles avaient emprunté avec lui quand ils renversèrent Fulgencio Batista, soutenu par les États-Unis, en 1959.

(Rédacteurs :Guangqi CUI, Wei SHAN)
source: http://french.peopledaily.com.cn/International/n3/2016/1229/c31356-9160512.html
Tag(s) : #cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :