Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tous et toutes à Saint-Etienne, pour un nouvel élan de l’ANECR !

lundi 14 novembre 2016[]

Le conseil national de l’ANECR s’est réuni ce 09 novembre. A quelques jours de son ouverture, l’ordre du jour était consacré à la réussite du congrès de Saint-Etienne.

Des centaines d’élu-e-s se sont réunis en assemblées générales, plus de 320 ont d’ores et déjà annoncé leur participation et ensemble, nous allons faire de ce rendez-vous un grand moment d’échanges collectifs, de construction, riche de nos diversités, de nos territoires et de nos mandats. Nous portons une grande ambition pour nos actions et pour notre association d’élu-e-s. 
Face à la situation politique et institutionnelle en France, nous portons également une grande responsabilité, celle qui impose d’élever le niveau de nos interventions et des combats à mener au service de nos concitoyen-ne-s.

Dans un contexte d’isolement des élu-e-s de plus en plus fréquent, de repli sur les territoires et d’exercice toujours plus difficile de nos mandats, nous allons aussi faire de « Saint-Etienne » un moment de retrouvailles, de partage et de convivialité.

Les assemblées générales des ADECR qui se tiennent actuellement valident globalement notre volonté collective de travailler sur les thèmes figurant dans la plateforme préparatoire : République, institutions, démocratie, - satisfaction des besoins humains, justice fiscale et sociale – « faire ensemble » pour une société d’égalité et de dignité dans un monde de paix.
L’ANECR, riche de la diversité de ses élu-e-s, dispose d’un fort potentiel pour lequel il s’agit de donner plus de cohérence et de visibilité, frappées du sceau de la modernité.

A l’ouverture de notre conseil national, la confirmation de l’élection de Donald TRUMP aux U.S.A a été commentée avec gravité, en lien avec la situation internationale à bien d’autres égards également inquiétante. Les différents conflits dans le monde, les causes des migrations actuelles et à venir, la situation des réfugiés, la montée du fascisme en Turquie, les replis nationalistes en Europe, quelles qu’en soient les formes, ne peuvent pas être pris « à la légère » et renforcent la nécessité de travailler sans relâche à la culture de paix et à l’amitié entre les peuples, chères à l’ANECR.

Montée des autoritarismes, xénophobie et racisme, populisme, défiance de la politique, démagogie malsaine… tous les ingrédients existent aussi en France pour que le pire ne soit pas exclu lors des futures échéances électorales de 2017. 
Dans ce contexte, le congrès de Saint-Etienne revêt une importance toute particulière pour porter l’espoir. Il doit répondre au besoin des élu-e-s d’échanger, de se retrouver pour débattre, pour ne pas laisser faire et être utile pour construire et agir.

L’ANECR, riche de la diversité de ses élu-e-s, dispose d’un fort potentiel à qui il s’agit de donner plus de cohérence et de visibilité, notamment avec l’apport des nouveaux élu-e-s issu-e-s des élections de 2014 et 2015. Elle dispose d’élu-e-s acteurs et actrices d’une gestion progressiste, d’élu-e-s dans les intercommunalités. Elle dispose aussi d’un grand nombre d’élu-e-s minoritaires dans des territoires où ils alertent, agissent, résistent et rassemblent, notamment dans le milieu rural et péri urbain.

Le Conseil National réuni considère que notre association a les moyens de mettre en œuvre un renouvellement important de sa direction nationale prenant en compte tous les potentiels et réalités nouvelles. Notre dernier congrès ne l’a fait qu’à petite dose et nous ne pouvons rester au milieu du gué. C’est nécessaire et urgent pour que l’ANECR soit davantage à l’image de toutes les réalités territoriales, à l’image de l’engagement formidable de milliers d’élu-e-s qui la composent, et utile pour l’avenir de notre association et nos ambitions de reconquêtes.

Cette volonté d’inscrire l’ANECR dans cette nouvelle dynamique doit se traduire lors du congrès de Saint-Etienne par un renouvellement à tous les niveaux. Aussi j’ai souhaité remettre mon mandat de président pour impulser cette démarche.

J’ai proposé au secrétariat, puis au bureau qui l’a ensuite porté collectivement à notre conseil national de présenter la candidature de Patrice BESSAC, comme futur Président de l’ANECR. Maire de Montreuil (93), ville de 100 000 habitant-e-s reconquise en 2014, Patrice, jeune élu de 38 ans et détenteur d’une forte expérience politique, a fait la démonstration de sa capacité à rassembler les hommes et les femmes de progrès et à mettre en œuvre des formes et des méthodes de travail efficaces et utiles à la reconquête de son territoire.

Bien évidemment, cette candidature est à débattre, ainsi qu’un renouvellement collectif de la direction nationale. Cette future équipe sera discutée à l’occasion de la commission des candidatures et dimanche lors de notre séance consacrée aux ambitions pour l’ANECR et sa direction.

Il appartiendra au congrès de fixer collectivement tous ces enjeux et, conformément à nos statuts, au futur conseil national, d’élire sa direction.

C’est pour que ce débat soit partagé collectivement et dans une volonté de transparence, que le conseil national a décidé que je m’adresse à tous les élu-e-s en amont de nos travaux de Saint-Etienne.

Nous sommes à quelques jours de notre congrès et sa réussite dépend de chacune et chacun de nous.

Tous les membres de l’ANECR peuvent participer au congrès. Ta contribution sera nécessaire et utile et je t’invite si ce n’est pas encore le cas à nous retrouver à Saint Etienne le week-end prochain et à nous confirmer ta participation si cela n’est pas fait en nous joignant au 01.48.51.78.78 ou par mail à anecr@elunet.org

Au plaisir et dans l’attente de te rencontrer, je te transmets mes amicales et fraternelles salutations.

Pour le conseil national réuni le 9 novembre 2016.

Dominique ADENOT
Président de l’ANECR
Maire de Champigny

Montreuil le 10 novembre 2016

 

source:http://www.elunet.org/spip.php?article99571

Tag(s) : #pcf

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :