Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le général d’armée Raul Castro, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, a envoyé le 9 novembre un message au président élu des États-Unis, Donald Trump. « Je tiens à vous transmettre mes félicitations à l’occasion de votre élection comme président des États-Unis d’Amérique ».

De nombreux messages de félicitations ont été envoyés par des chefs d’État et de gouvernement de tous les continents au président élu des États-Unis. Des organisations internationales telles que l’Onu, l’Unasur et l’Union européenne, entre autres, ont également envoyé leurs messages au candidat républicain vainqueur de l’élection et futur locataire de la Maison-Blanche.

Aux États-Unis, la candidate démocrate Hillary Clinton a félicité Donald Trump tout en reconnaissant sa défaite. Pour sa part, l’actuel président Barack Obama, qui avait admis avoir de larges divergences de vue avec son successeur, l’a invité à le rencontrer à la Maison-Blanche.

Peu après sa victoire, dans une salle de l’hôtel Hilton Midtown de New York, Trump a lancé un message conciliant et éloigné du ton agressif adopté pour sa campagne. À un moment de son allocution, il a signalé : « Nous nous entendrons avec tous les autres pays qui ont la volonté de s’entendre avec nous. Nous allons avoir des relations fabuleuses. Et d’ajouter : Je tiens à dire à la communauté internationale que même si nous allons mettre en avant l’intérêt national, nous n’oublierons personne et nous traiterons avec tous les autres pays. Toutes les personnes et tous les pays. Nous ne serons pas hostiles et nous tiendrons désormais éloignés des conflits. Des associations, pas de conflits ».

Cependant, des manifestations contre l’élection de Trump en tant que 45e président de l’Union se sont déroulées dans plusieurs villes des États-Unis comme Washington, Chicago, Philadelphie, Portland (Oregon), Seattle et New York. Les manifestants ont exprimé leur colère et leur déceptiondevant le résultat de l’élection, qualifiant le vainqueur de raciste et de xénophobe. En Pennsylvanie, des centaines de personnes ont défilé aux cris de : « Trump n’est pas mon président ! »

Tag(s) : #cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :