Le gouvernement portera des lourdes responsabilités s’il entraîne le pays dans un autre massacre - Déclaration du Bureau de presse du CC sur l'intervention impérialiste prévue en Libye

Publié le par anonyme

Le gouvernement portera des lourdes responsabilités s’il entraîne le pays dans un autre massacre - Déclaration du Bureau de presse du CC sur l'intervention impérialiste prévue en Libye

Le Bureau de presse du CC du KKE a fait la déclaration suivante sur l'intervention impérialiste prévue en Libye:

« Qu’est-ce qui se passe en Méditerranée?

Est-ce qu’une nouvelle intervention impérialiste est prévue en Libye?

Quel est l'objectif de l'exercice de l'OTAN « Phoenix express 2016 » dans la région?

Quel est le rôle de la base de Suda?

Quel est le but du NOTAM (message aux pilotes) qui a été émis par le gouvernement grec, en parallèle au NOTAM relative de l'Italie et de Malte, concernant la fermeture de l'espace aérien aux avions en provenance de la Libye et l'accueil des avions de l'OTAN en l’espace aérien grec?

Le gouvernement est tenu de fournir des réponses claires.

Le KKE dénonce toute intervention en Libye et exige que la Grèce ne participe pas dans les plans euro-atlantiques.

Toutes ces discussions autour de la nécessité d’affronter les djihadistes, qui sont la création des États-Unis et de ses alliés, sont un prétexte pour justifier les guerres.

Les opérations militaires impérialistes en Syrie et en Libye depuis 2011 ont sérieusement aggravé la situation dans la région, ont conduit à des milliers de morts et des centaines blessés et ont arraché des milliers de personnes à leurs maisons.

Le gouvernement SYRIZA-ANEL portera de nouvelles responsabilités lourdes s’il a l'intention d’entraîner notre pays dans un autre massacre en Libye pour les intérêts des monopoles ».

30.05.2016

source: http://www.solidnet.org/greece-communist-party-of-greece/cp-of-greecethe-government-will-bear-grave-responsibilities-if-it-drags-the-country-into-participating-in-yet-another-massacre-en-ru-es-de-fr-ar

Publié dans Grèce

Commenter cet article