Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Halte à la criminalisation des universitaires en Turquie !

le 20 janvier 2016

Après les élections turques de novembre dernier remportées par l’AKP grâce à des scrutins truqués et des arrestations massives de candidats du parti progressiste HDP, les violations des droits de l’homme se multiplient. Le milieu universitaire a été récemment touché de manière très violente : le 15 janvier le régime a procédé à l’arrestation d'universitaires du groupe Barış için Akademisyenler (Universitaires pour la Paix). Leur faute ? Avoir lancé une pétition qui a rapidement recueilli plus de 1.200 signatures que ce soit en Turquie ou à l’étranger. Intitulée « Nous ne serons pas complices de ce crime », la pétition est un appel pour la paix qui dénonce notamment les massacres en cours contre la population kurde depuis la fin d’un cessez-le-feu de deux ans.

La veille de l’arrestation, Erdogan a tenu un discours attaquant violemment les universitaires et qualifiant leur acte de « trahison de ces pseudo-intellectuels, qui portent la carte d’identité fournie par cet État, et de plus perçoivent majoritairement leurs salaires de l’État, et qui vivent dans un niveau de prospérité bien au-dessus des moyens du pays ». Le lendemain de ces déclarations, 21 enseignants sont arrêtés et accusés de « propagande terroriste » et « insulte aux institutions et à la République turque ». Leur libération, le 19 janvier, n'a pourtant rien de rassurant. D’une part, leur sécurité est toujours menacée comme celle de tout opposant au régime (l’assassinat déguisé du bâtonnier de Diyarbakir en est un exemple). D’autre part, les enseignants signataires de la pétition ont été licenciés ou contraints à retirer leur signature, suite à un encouragement à la délation au sein même des universités. Une dizaine d'établissements ont engagé des poursuites disciplinaires contre plus de 60 enseignants et chercheurs. Par ailleurs, des médias proches d'Erdogan appellent les étudiants à boycotter les cours des universitaires pacifistes signataires de la pétition.

L'Union des Étudiants Communistes ne peut que s'inquiéter de l’ampleur de la répression que subit l’ensemble des opposants au régime de façade qualifié de « démocratie laïque » en Turquie. Les agissements de cet État portent atteintes aux droits de l’homme tels que la liberté d’expression. Nous apportons notre soutien aux enseignants et aux étudiants de Turquie qui luttent pour la paix et contre la censure du régime mais qui subissent à l'heure actuelle une répression massive et des arrestations arbitraires. Nous continuerons à nous battre pour que la France et l’Europe cessent leur complicité à peine masquée envers ce régime autoritaire.

source:http://www.etudiants-communistes.org/2016/01/20-halte-criminalisation-universitaires-en-turquie%C2%A0-12694

Tag(s) : #UEC, #moyen orient

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :