Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

“Yo si puedo” une importante contribution de Cuba à la lutte contre l’analphabétisme dans le monde

La méthode pédagogique cubaine d’alphabétisation «Yo si puedo» (Moi, oui, je peux, en français) a eu de très bon résultats dans les divers sites de la géographie mondiale où elle a été appliquée. Ses créateurs peuvent être fiers de savoir que cette méthode a été utilisée pour apprendre à lire et à écrire à presque 10 millions de personnes un peu partout dans le monde. Nous vous invitons à écouter un point de vue à ce sujet.

Mise en application depuis 2002, dans une trentaine de pays, la méthode cubaine créée sur initiative du leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro, a mérité les éloges de personnalités et d’organisations internationales comme l’UNESCO, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture.

Des Prix, comme le Mestre 68, décerné par plusieurs institutions espagnoles et le Roi Séjong que décerne l’UNESCO sont quelques-unes des distinctions reçus par cette nouvelle méthode associant nombres et sons et qui a été appliquée dans des pays développés dont l’Australie, le Canada et l’Espagne.

La volonté politique et la solidarité du gouvernement et des pédagogues cubains est venue s’ajouter à l’intérêt porté par les autorités de divers pays pour la réussite de tels résultats.

Les diverses couches de la société ont bénéficié de «Yo si puedo. Soit dit en passant, l’application de cette méthode a permis à des pays comme le Venezuela, la Bolivie et le Nicaragua de se voir déclarer territoires libres d’analphabétisme par l’UNESCO.

Une des caractéristiques du programme cubain est son adaptabilité à toutes les langues. Ainsi, des communautés indiennes ont pu apprendre à lire et à écrire dans leurs langues autochtones comme le quechua et le guarani, en Amérique latine ou le tetum en Indonésie.

La mise en application de la méthode cubaine a apporté un bénéfice collatéral que sa créatrice, la pédagogue Leonela Rey qui n’est plus parmi nous, n’a pas pu imaginer: Bon nombre de personnes ne pouvaient pas apprendre à lire et à écrire car elles avaient de problèmes de la vue.

C’est alors que les présidents Fidel Castro et Hugo Chávez ont conçu l’opération Miracle, nom populaire donné au programme d’attention ophtalmologique gratuite.

Cette initiative a permis de rendre la vision à des millions de personnes d’abord en Amérique du Sud et dans les Caraïbes puis sous d’autres latitudes.

Pour revenir à la méthode «Yo si puedo», elle a eu son baptême de feu en Haïti, en 2001. A l’époque, la moitié de la population était illettrée. Plus de 100 000 Haïtiens ont alors été alphabétisées en peu de mois à l’aide des émissions de radio.

Cette méthode pédagogique s’avère donc une contribution inestimable à la lutte contre l’analphabétisme dans le monde par le pays qui a réalisé peu après le triomphe de la Révolution une grande campagne pour l’enseignement de la lecture et de l’écriture.

Edité par Reynaldo Henquen

source: http://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/74594-%E2%80%9Cyo-si-puedo%E2%80%9D-une-importante-contribution-de-cuba-a-la-lutte-contre-l%E2%80%99analphabetisme-dans-le-monde

Tag(s) : #cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :