Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

New Delhi : les étudiantes mobilisées pour reprendre leur liberté

le 02 novembre 2015

L'Université de New Delhi en Inde connaît un mouvement de contestation depuis plusieurs semaines. De nombreuses étudiantes, sous le mot d’ordre #BreakTheCage, se mobilisent pour contester les mesures de sécurité que leur impose l’administration universitaire. En effet cette dernière demande aux étudiantes de respecter un couvre-feu leur empêchant de poursuivre, comme elles le souhaitent, leur vie sociale et académique. Par exemple, l’accès aux bibliothèques a été rendu quasiment impossible après 20h. Cette mesure intervient après la médiatisation de nombreux cas d’agressions et de viols dans cette ville : plus de 1.800 agressions sexuelles ont eu lieu, et en 2012 le viol collectif d’une jeune femme dans un bus a mobilisé de nombreuses femmes pour leur droit à occuper l’espace public.

La seule réponse des responsables politiques et des communautés locales face à l’augmentation des agressions est la culpabilisation des victimes, les accusant de porter des tenues trop osées ou de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. L'Université de New Delhi a choisi une approche similaire, en contrôlant les sorties de ses étudiantes, en rendant chacune de leurs sorties un véritable passage devant le juge, en les obligeant de justifier le plus commun des actes. Les étudiantes de la capitale protestent contre cette approche oppressante et portent de nombreuses revendications très concrètes pour obtenir l'égalité avec leurs camarades masculins : plus de toilettes pour femmes, un meilleur éclairage public ou encore plus de point de vente de produits sanitaires.

Au-delà de ces revendications, c’est une réelle dynamique de lutte contre la culture du viol qui est train de se développer dans le pays. Nous pouvons citer par exemple les nombreuses marches nocturnes qui ont été organisées pour se réapproprier l’espace public dont les femmes sont exclues. L’Union des Étudiants Communistes affirme toute sa solidarité avec les étudiantes indiennes de l’Université de New Delhi et du reste du pays. Nous les soutenons dans leur combat féministe et pour la liberté : contre les violences et la culture du viol qui empêchent l’ensemble de la société de s’émanciper.

source:http://www.jeunes-communistes.org/2015/11/02-new-delhi%C2%A0-%C3%A9tudiantes-mobilis%C3%A9es-reprendre-leur-libert%C3%A9-12564

Tag(s) : #UEC, #asie, #femmes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :