Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fidel Castro célèbre son 89e anniversaire et demande des dommages-intérêts aux Etats-Unis

2015-08-14 13:40:45 xinhua

L'ancien dirigeant cubain Fidel Castro a célébré jeudi son 89e anniversaire en rendant une visite surprise au président bolivien Evo Morales, présent à La Havane pour l'occasion.

Accompagné par le président vénézuélien Nicolas Maduro, également présent à La Havane, Fidel Castro a fait une "surprise" à M. Morales à son hôtel, a rapporté l'agence de presse bolivienne ABI.

M. Morales, qui se préparait à rendre visite à M. Castro dans sa maison, a été "très surpris de voir son mentor révolutionnaire, qui se porte très bien malgré son âge avancé, arriver à bord d'un véhicule", selon ABI.

Une délégation de représentants des 11 pays membres de l'Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA), une organisation régionale, se rendra à La Havane pour participer à une série d'activités commémoratives, a rapporté ABI. Ces célébrations ont lieu la veille de la visite du secrétaire d'Etat américain John Kerry à Cuba, qui inaugurera officiellement l'ambassade des Etats-Unis à La Havane, marquant ainsi la restauration des relations diplomatiques entre les deux pays après cinquante ans de rupture.

M. Castro, qui s'est retiré du pouvoir en 2006, a publié jeudi un éditorial dans le quotidien national Granma, dans lequel il appelle les Etats-Unis à payer des dommages à Cuba pour les centaines de millions de dollars de revenus potentiels perdus par le pays ces dernières décennies à cause de l'embargo imposé par les Etats-Unis sur l'île.

"[Les Etats-Unis] doivent à Cuba des dommages-intérêts d'un montant de plusieurs millions de dollars", a écrit M. Castro, meneur de la Révolution cubaine de 1959 qui a renversé le dictateur Fulgencio Batista soutenu par les Etats-Unis.

Cuba a maintenu qu'il s'agissait de l'une des conditions que Washington doit remplir pour normaliser pleinement les relations entre les deux pays, de même que la levée de l'embargo commercial et le retrait des Etats-Unis de la baie de Guantanamo, où le pays possède une base navale et une prison tristement célèbre.

M. Castro ne s'oppose pas au rétablissement des relations, mais il a indiqué qu'il ne faisait pas confiance aux Etats-Unis.

"Nous ne cesserons jamais de lutter pour la paix et le bien-être de tous les êtres humains, pour chaque habitant de la planète, quelles que soient sa couleur de peau et son origine nationale, et pour le droit de tous d'avoir des croyances religieuses ou non", a-t-il également déclaré.

L'ancien dirigeant a prononcé un voeu pour son anniversaire, souhaitant à tous "le droit égal à la santé, à l'éducation, au travail, à la nourriture, à la sécurité, à la culture, à la science et au bien-être, qui sont les mêmes droits que nous avons proclamés lorsque nous avons commencé notre lutte".

source:http://french.cri.cn/621/2015/08/14/562s445027.htm

Tag(s) : #cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :