Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre UEC/Ministère de l’Éducation Nationale et de l'ESR : ne cédons sur rien, construisons une rentrée offensive !

le 21 juillet 2015

Une délégation de l'UEC a été reçue ce lundi 20 juillet par le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Il s'agissait d'abord d’exprimer le mécontentement général des étudiants face aux conséquences des politiques gouvernementales. A travers les Enquêtes et les Journées de la Réussite étudiante organisées depuis avril, des milliers d'étudiants ont pu en effet reprendre la parole. Chômage des jeunes diplômés, baisse de la réussite étudiante, non reconnaissance du travail des stagiaires... Tous les témoignages montrent que la crise sociale et la crise de reconnaissance sont prégnantes !

Nous avons présenté au gouvernement des propositions concrètes pour améliorer rapidement nos conditions de vie et d’études, avec trois chantiers à ouvrir dès la rentrée 2015 :

1) Le premier de ces chantiers est le salaire étudiant. Cela passe par d'abord par la nécessité de permettre à plus d'étudiants de toucher les bourses, celles-ci devant être financées par de nouvelles cotisations sociales patronales. Dans une perspective de pré-recrutement, il est également indispensable de rétablir les aides spécifiques aux étudiants préparant les concours de l'enseignement. Le cabinet de la Ministre s'est montré particulièrement attentif quant à cette proposition, nous serons donc d'autant plus exigeants à ce sujet.

2) Le deuxième chantier est celui d'une nouvelle charte pour l'égalité femmes-hommes dans l'ESR, plus incitative que celle adoptée en 2013. Il est grand temps de mettre un terme aux inégalités qui empêchent les jeunes femmes de réussir leurs études dans de bonnes conditions. Le Plan National de Vie Étudiante qui sera finalisé en septembre devra donc être à la hauteur de ces enjeux.

3) Enfin, nous avons présenté au gouvernement la nécessité de transférer le montant du Crédit Impôt Recherche pour permettre la réussite des étudiants. Ceci, en priorité vers le refinancement des établissements qui ne sont plus en capacité d'accueillir tous les étudiants souhaitant s'inscrire, et qui, faute de moyens suffisants, doivent pratiquer une sélection illégale. Le blocage qui existe depuis des mois à propos de cette question cruciale subsiste. Si rien ne change, les étudiants seront les premiers à en payer les conséquences, à l'heure où il y a encore 50% d'échec en première année.

S'il veut être à l'écoute du milieu étudiant, le gouvernement doit donc changer radicalement de cap. Il n'est pas normal d'accumuler les stages non payés quand on a un bac +4, il n'est pas normal non plus de rater ses études parce qu'on a un job étudiant, ou encore de ne toucher aucun revenu quand on est précaire. Tout ceci gâche nos compétences et nos talents, alors que le pays en a plus que jamais besoin.

Face à cette situation, nous faisons le choix de la lutte. Des milliers d'étudiants se sont déjà engagés à nos côtés pendant les chaînes d'inscriptions. Avec eux, nous préparons une rentrée de combat, une rentrée offensive pour obtenir des véritables avancées en faveur d'un salaire étudiant pour tous. Nous appelons l'ensemble des étudiants qui aspirent au changement à rejoindre cette campagne. Batailler au quotidien pour le salaire étudiant, c'est construire notre réussite scolaire et professionnelle, c'est défendre l'avenir de la France. Ensemble ne cédons rien, relevons la tête !

source:http://www.etudiants-communistes.org/2015/07/21-rencontre-uecminist%C3%A8re-l%E2%80%99%C3%A9ducation-nationale-et-esr-ne-c%C3%A9dons-sur-rien-construisons-une-rentr%C3%A9e-offensive-12401#.Va4SMfl_5dw

Tag(s) : #UEC

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :