Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le président vénézuélien plaide pour un dialogue "franc" avec les Etats-Unis

CARACAS, 13 mars (Xinhua) -- Le président vénézuélien Nicolas Maduro a appelé vendredi les Etats-Unis à ouvrir un "dialogue franc" présenté comme une occasion pour son homologue américain de rectifier le faux-pas qui a ravivé les tensions entre les deux pays.

"J'appelle le gouvernement américain à travailler avec nous pour ouvrir un dialogue franc et trouver des solutions fondées sur le droit international et le respect mutuel afin de rectifier ce grave problème", a déclaré M. Maduro lors d'un événement officiel retransmis à la télévision.

M. Maduro a ajouté que le président américain Barack Obama était entouré de conseillers qui l'avaient mal informé de la situation au Venezuela et lui a conseillé de ne pas se laisser tromper par les lobbyistes de droite de Washington qui tentent de porter atteinte aux relations entre les deux pays.

Lors de l'annonce lundi d'un troisième plan de sanctions contre ce pays d'Amérique du Sud, M. Obama a publié un décret indiquant que "la situation au Venezuela [...] constitue une menace extraordinaire à la sécurité nationale et à la politique étrangère des Etats-Unis" et a déclaré "un état d'urgence national pour faire face à cette menace".

"M. Obama a été incité par ces groupes à commettre ce faux-pas contre le Venezuela. D'un point de vue moral, diplomatique et politique, ces sanctions et menaces peuvent vraiment lui porter préjudice, mais je ne vais pas compliquer davantage la vie du président Obama, ce que je demanderai en revanche est que l'erreur soit rectifiée", a ajouté M. Maduro.

Des responsables américains de haut rang ont déclaré que les sanctions et le décret ne visaient non pas à renverser M. Maduro, mais à "convaincre le gouvernement vénézuélien de changer ses manières de procéder".

M. Maduro a appelé les organisations régionales d'Amérique latine et des Caraïbes à protéger le Venezuela contre cette "escalade" provoquée par Washington.

"J'appelle l'UNASUR (Union des nations sud-américaines) à servir de cercle protecteur autour de notre pays et à mettre fin à l'agression américaine", a indiqué M. Maduro.

Samedi à Quito, capitale de l'Equateur, la ministre des Affaires étrangères vénézuélienne Delcy Rodriguez participera à un sommet extraordinaire des ministres de l'UNASUR.

source:http://french.xinhuanet.com/monde/2015-03/14/c_134066231.htm

Tag(s) : #amérique latine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :