Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le négociateur de la RPDC et d'anciens diplomates américains se rencontrent de manière non-officielle à Singapour

Le négociateur nucléaire en chef de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), d'anciens hauts fonctionnaires et des universitaires américains étaient à Singapour dimanche pour une réunion non-officielle traitant de nombreux sujets, dont la question du nucléaire en RPDC.

Leon Sigal, directeur du Projet pour la sécurité coopérative en Asie du Nord-Est au "Social Science Research Council", organisation non-lucrative basée aux États-Unis, a déclaré aux journalistes que la réunion couvrirait les programmes de missiles nucléaires de la RPDC.

"Ce sont deux manières de prendre la température de l'un et de l'autre," a-t-il dit.

La partie de la RPDC était dirigée par Ri Yong Ho, représentant du pays lors des Pourparlers à six, tandis que la partie américaine était composée de l'ancien représentant américain pour la politique de la RPDC Stephen Bosworth, l'ancien négociateur nucléaire adjoint Joseph DeTrani, et Tony Namkung, ancien directeur adjoint de l'Institut de Berkeley pour les études Est-asiatiques.

La réunion de deux jours, non-officielle, se déroule à huis clos dans un hôtel local.

L'ambassade américaine à Singapour, qui n'avait révélé peu de détails sur la réunion, a déclaré dans un communiqué que "ce serait une des nombreuses réunions de "Track-2 diplomacy", ou diplomatie informelle, tenues pour discuter des questions politiques et sécuritaires en Asie de l'Est".

"Le gouvernement américain n'est pas impliqué dans l'événement proposé", a ajouté l'ambassade.

Le "Track-2 diplomacy" se réfère souvent à des contacts et activités non-gouvernementales, informelles et non officielles entre des citoyens ou groupes d'individus.

La RPDC a récemment fait part de sa volonté de reprendre les sommets RPDC-Corée du Sud et de maintenir un dialogue direct avec les États-Unis. Il est également rapporté que la RPDC est prête à suspendre temporairement ses essais nucléaires si les Etats-Unis, en échange, suspendent leurs exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud. Cette proposition a été rejetée par les États-Unis.

source:

http://french.china.com/news/International/3713/20150118/261957.html

Tag(s) : #asie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :