Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ONU confirme avoir reçu les documents relatifs à l'adhésion de la Palestine à 16 conventions et traités internationaux

Les Nations Unies ont confirmé vendredi avoir reçu les copies des documents pour l'adhésion de la Palestine à 16 conventions et traités, ajoutant que "les documents sont en cours d'examen en vue de déterminer les prochaines étapes appropriées".

La confirmation de l'ONU fait suite à l'annonce de l'envoi de ces documents par les Palestiniens.

"L'observateur permanent de la Palestine auprès des Nations Unies à New York a transmis au secrétariat de l'ONU les copies des documents relatifs à l'adhésion de la Palestine à 16 conventions et traités internationaux pour lesquels le secrétaire général exerce les fonctions de dépositaire", a indiqué lors d'une conférence de presse le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

"Cela inclut le Statut de Rome et la Cour pénale internationale", a spécifié le porte-parole, précisant que "les versions originales de ces documents ont été déposées le 1er janvier 2015 auprès du Coordonnateur spécial adjoint pour le processus de paix au Moyen-Orient et Représentant personnel du secrétaire général auprès de l'OLP (Organisation de libération de la Palestine) et de l'Autorité palestinienne".

"Les documents sont en cours d'examen en vue de déterminer les prochaines étapes appropriées", a ajouté le porte-parole.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a signé mercredi pour l'adhésion à 20 traités et agences, y compris la Cour pénale internationale (CPI), après le rejet par le Conseil de sécurité d'un projet de résolution pour mettre fin à l'occupation par Israël des territoires palestiniens.

M. Abbas a expliqué qu'il avait signé pour l'adhésion aux traités et agences alors qu'il présidait une réunion du comité exécutif de l'OLP à Ramallah.

"Nous avons signé pour nos droits, qui visent à établir un Etat palestinien sur la base des frontières des territoires occupés par Israël en 1967 et avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément au droit et aux résolutions internationales", a précisé M. Abbas.

M. Abbas a dit regretter que les Palestiniens aient échoué à obtenir le minimum de neuf voix au Conseil de sécurité, et d'insister : "Nous espérions obtenir les neuf voix mais un pays s'est retiré à la dernière minute. En agissant ainsi, nous rappelons que le conflit dans cette région ne peut être résolu que par la fin du conflit israélo-palestinien".

Un projet de résolution présenté devant le Conseil de sécurité et fixant un calendrier pour l'établissement d'un Etat palestinien souverain avait été rejeté mardi car n'ayant pas obtenu les neuf voix nécessaires pour adoption par l'organe de l'ONU composé de 15 pays.

Le projet de résolution, qui avait été présenté par la Jordanie au nom des Palestiniens, fixait une échéance d'un an pour des négociations avec Israël avec des objectifs spécifiques en matière de souveraineté palestinienne, dont Jérusalem-Est comme capitale, et appelait à un "retrait complet et progressif des forces israéliennes" de Cisjordanie avant la fin de 2017.

Au cours d'une conférence de presse à New York, l'ambassadeur de la Palestine auprès des Nations Unies Riyad Mansour a annoncé vendredi qu'à la demande de son gouvernement il avait remis les copies des 15 lettres au chef de cabinet du secrétaire général, Susana Malcorra. L'Autorité palestinienne prévoit que les documents seront ultérieurement transmis au Bureau des affaires juridiques de l'ONU.

"La Palestine exerce son droit légal en tant qu'Etat afin d'adhérer à ces organismes et d'assumer ses responsabilités internationales", a lancé M. Mansour, rappelant le vote de l'Assemblée générale en novembre 2012, qui accorde à la Palestine le statut d'Etat observateur non-membre à l'ONU.

"Nous en sommes fiers et considérons que c'est une étape par notre président de consolider et renforcer les fondements de l'Etat palestinien dans le système international", a-t-il ajouté, faisant allusion aux demandes d'adhésion.

M. Mansour a ensuite remercié ceux qui contribuent au processus politique israélo-palestinien, parmi lesquels le secrétaire d'Etat américain John Kerry. La partie palestinienne, a-t-il assuré, continuera de participer au processus tendant vers la fin des occupations et la réalisation de l'objectif d'une solution à deux Etats.

source:http://french.china.com/news/International/3713/20150103/247735.html

Tag(s) : #moyen orient

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :