Cuba contre le mensonge et le blocus.

Publié le par anonyme

Cuba contre le mensonge et le blocus.

Par Pedro Martínez Pírez


La nouvelle concernant le bon état de santé de Fidel Castro, apportée à La Havane par le renommé intellectuel et théologien brésilien Frei Betto, de même que le discours éclaircissant prononcé par notre président Raul Castro au Costa Rica, témoignent de l'actualité et de la vitalité de la Révolution Cubaine, qui relève à présent de nouveaux défis.


Tout à coup le spectre médiatique anti cubain autour du thème de la santé et de la vie du leader historique de notre Révolution a disparu. Les malentendus et les mauvaises interprétations suite à l'annonce conjointe des États-Unis et de Cuba d'avancer vers le rétablissement des relations diplomatiques entre nos deux pays, ont été également dissipés.


Avant sa rencontre à la Havane avec Frei Betto, le mardi précédent, Fidel Castro avait adressé une lettre à son ami argentin Diego Armando Maradona, qui a été récemment à Cuba pour réaliser deux émissions pour la chaîne Telesur. La Fédération des Étudiants Universitaires de Cuba (FEU) avait ensuite reçu une autre lettre du leader cubain. Mais des journaux étasuniens comme le New Herald, édité à Miami, avaient mis en doute l'authenticité de ces lettres et mettaient l’accent sur le fait que le gouvernement cachait la mort de Fidel Castro.


Il faut signaler qu’il ne s'agissait pas de la première tentative des ennemis de la Révolution Cubaine à Miami de répandre cette fausse rumeur à l’échelle internationale, mais cette fois ils l’ont fait, au moment où notre pays relève de nouveaux défis dans le processus vers la normalisation des relations diplomatiques avec les États-Unis.


À la nouvelle concernant la santé de Fidel Castro et sa lucidité s'ajoute la participation ce mercredi de notre président Raul Castro au 3e sommet de la Communauté des États Latino-américains et Caribéens (CELAC) au Costa Rica, pays où l'Organisation des États Américains (OEA), il y a plus d'un demi-siècle, avait décidé suite aux pressions étasuniennes, d'expulser Cuba de cette organisation.


La présence de notre pays au Costa Rica en tant que membre d'une nouvelle organisation qui renforce son unité dans la diversité, est tout un symbole de l'avènement de nouveaux temps dans Notre Amérique. C'est précisément à San José, que le président Raul Castro, soutenu par la CELAC, a dénoncé encore une fois le blocus et d'autres obstacles qui entravent le processus vers la normalisation des liens avec Cuba, un pays qui connait très bien son puissant voisin du nord et qui n'accepte de négocier ni son indépendance, ni sa souveraineté.


EDITÉ PAR PEIO PONCE

source:http://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/45215-cuba-contre-le-mensonge-et-le-blocus

Publié dans cuba

Commenter cet article