Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Sénat adopte une résolution demandant la reconnaissance de l’État de Palestine par la France: INTERVENTION D’ELIANE ASSASSI

vendredi 12 décembre 2014


Après les députés français, le Sénat a lui aussi voté le 11 décembre 2014, une résolution demandant la reconnaissance de l’État de Palestine par la France et "une reprise sans délai" des négociations israélo-palestiniennes. (153 pour, 146 contre - Voir analyse du scrutin)

Au gouvernement désormais de prendre ses responsabilités.

Intervention d’Eliane ASSASSI pour le groupe CRC :

Après l’Assemblée nationale, le Sénat est appelé à un vote historique. La reconnaissance de l’État palestinien a pour seul objectif de contribuer à l’instauration d’une paix juste et durable. Je suis heureuse que les groupes CRC, socialiste et écologiste aient pu s’entendre. (M. Jean-Louis Carrère applaudit) et je remercie le président Raffarin qui a permis que ce débat se déroule dans un climat serein et responsable.

La reconnaissance de l’État palestinien est une exigence de longue date : nous avions déposé la même proposition de résolution en juin 2011, mais il aurait été regrettable d’agir en ordre dispersé. Un mouvement se dessine : le gouvernement suédois, la Chambre des communes britannique se sont prononcés en ce sens. Beaucoup appellent à changer de méthode pour trouver enfin une solution à ce conflit vieux de soixante ans. Faire dépendre la paix de la bonne volonté des deux parties ne saurait suffire. La guerre menée contre la population à Gaza cet été, la poursuite de la colonisation sont aujourd’hui les principaux aliments du conflit. Un ministre palestinien vient encore d’être tué au cours d’une manifestation pacifique. Le morcellement des territoires palestiniens par les colonies israéliennes, que les dirigeants du pays multiplient, rend le futur État palestinien non viable et voue les négociations à l’échec. Israël ne cherche pas à maintenir le statu quo mais à le modifier par la force. La crise politique actuelle traduit une fuite en avant suicidaire du gouvernement israélien dans un durcissement identitaire, avec l’affirmation de la nature religieuse de l’État, et dans une spirale sécuritaire.

Il n’est plus possible de laisser Israéliens et Palestiniens dans ce face-à-face déséquilibré et sans issue. La solution existe : c’est la coexistence de deux États dans les frontières de 1967, avec Jérusalem comme capitale partagée. Il faut faire respecter les résolutions de l’ONU, dont la première date de 1947. Sans volonté politique de la communauté internationale, il n’y aura pas de paix.

À mes yeux, le principal moyen de pression diplomatique est la reconnaissance de principe de l’État palestinien. Il existe un peuple, un territoire et un gouvernement - même s’il est en partie contesté : les conditions de la reconnaissance d’un État sont donc réunies. Cette reconnaissance rendrait illégale l’occupation du territoire d’un État souverain.

Gênerait-on ainsi les initiatives diplomatiques du Gouvernement ? Non, elles sont complémentaires de la nôtre même si l’on peut craindre, d’après les récentes déclarations de M. Fabius, que cette reconnaissance ne soit encore repoussée. (Mme la présidente invite l’oratrice à conclure, tandis qu’on appelle à droite au respect du temps de parole) Le moment est historique ! (Marques d’encouragement sur les bancs CRC, d’impatience à droite) Notre vote irait dans le sens de la résolution que M. Abbas va déposer à l’Assemblée générale des Nations unies, appelant Israël à se retirer des territoires occupés depuis 1967.

La voix des membres permanents du Conseil de sécurité est déterminante.

La reconnaissance de l’État palestinien ne serait pas une faveur, mais un droit.

Pendant des décennies, les peuples palestiniens et israéliens ont été meurtris par l’Histoire. Nous sommes nombreux à rêver que les enfants israéliens et palestiniens grandissent un jour côte à côte, en paix. Donnons enfin une chance à la paix.

source:http://www.elunet.org/spip.php?article83145

Tag(s) : #pcf, #moyen orient

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :