Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

(Bilan 2014) L'aide chinoise à l'Afrique dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola (ENCADRE)

BEIJING, 25 décembre (Xinhua) -- En mars, l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola a éclaté en Guinée avant de se propager rapidement vers le Liberia, la Sierra Leone et certains autres pays africains, provoquant la mort de plus de 7.500 personnes.

En août, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a considéré l'épidémie comme une "urgence de santé publique de portée mondiale".

Juste après le début de l'épidémie, la Chine a été le premier pays du monde à fournir une aide humanitaire d'urgence aux pays infectés.

Jusqu'au 21 novembre, la Chine avait déjà offert aux pays sinistrés quatre paquets d'assistance d'urgence d'une valeur totale de 750 millions de yuans (environ 121 millions de dollars). Voici donc un rappel par ordre chronologique des actions chinoises pour aider à vaincre l'épidémie en Afrique.

EN AVRIL

Au nom de la Croix-Rouge chinoise, le gouvernement chinois a fourni une aide de 50.000 dollars à la Guinée. Il s'agit de la première aide étrangère accordée au pays. Par la suite, la Chine a fourni respectivement pour un million de yuans (plus de 161 000 dollars) en matériel de prévention à la Guinée, au Liberia, à la Sierra Leone et à la Guinée-Bissau, et s'est retrouvée aux premières lignes des opérations de secours sur le terrain.

LE 7 AOUT

Le gouvernement chinois a décidé de fournir une aide humanitaire d'urgence de 30 millions de yuans (environ 4,8 millions de dollars) aux trois pays les plus touchés par l'épidémie, à savoir le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée. Deux jours plus tard, la Chine a décidé d'envoyer trois groupes d'experts en santé publique à ces trois pays pour fournir une assistance technique dans la prévention et le contrôle de l'épidémie. Il s'agissait des premiers groupes d'experts chinois envoyés à l'étranger dans le cadre de l'aide à la santé publique.

LE 18 SEPTEMBRE

Le président chinois Xi Jinping a annoncé, lors d'une visite en Inde, que la Chine avait décidé de fournir à ces pays mentionnés ci-dessus une nouvelle aide de 200 millions de yuans (environ 32 millions de dollars), dont un million de dollars en espèces et deux millions de dollars d'aide alimentaire au Liberia, ainsi que deux millions de dollars en espèce pour l'OMS et la même somme pour l'Union africaine (UA).

LE 24 OCTOBRE

Lors d'un entretien avec le président tanzanien Jakaya Kikwete à Beijing, le président Xi a annoncé que le gouvernement chinois avait décidé d'offrir un 4e paquet d'aide d'urgence au Liberia, à la Sierra Leone et à la Guinée, ainsi qu'à des organisations internationales compétentes, pour une valeur totale de 500 millions de yuans (80,6 millions de dollars), mais aussi de déployer davantage d'experts et de personnel médical et d'établir un centre de traitement au Liberia.

LES ENGAGEMENTS ACCOMPLIS

A l'heure actuelle, les trois premiers paquets d'assistance humanitaire chinois ont été livrés. Le quatrième est en cours de réalisation. Le 25 novembre, le Centre de traitement d'Ebola financé par la Chine a été inauguré à Monrovia, capitale du Liberia.

Dans les prochains mois, la Chine comptera au total un millier de membres du personnel médical et d'experts en santé publique sur le terrain. Par ailleurs, la Chine envisage de former 10.000 travailleurs de la santé et membres du personnel de prévention au niveau communautaire dans les pays touchés.

Pour freiner la propagation de l'épidémie, la Chine a également fourni une aide matérielle à dix pays voisins dans la région à risque, dont le Mali, la République démocratique du Congo et la Côte d'Ivoire.

Parallèlement, la Chine a fourni une aide à l'ONU, à l'OMS et à l'UA, dont la valeur totale s'élève respectivement à 6 millions de dollars, 2 millions de dollars et 2 millions de dollars.

La générosité dont la Chine a fait preuve a été largement saluée par les gouvernements et les populations qui en ont profité, mais aussi par la communauté internationale dans son ensemble.

La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a exprimé à plusieurs reprises la gratitude de son pays pour les efforts chinois. En novembre, le sous-directeur général de l'OMS, Keiji Fukuda, a déclaré : "Dans les efforts internationaux visant à aider les pays les plus touchés par l'épidémie, la Chine est l'un des pays ayant fourni une assistance effective".

source:http://french.xinhuanet.com/2014-12/25/c_133878970_3.htm

Tag(s) : #asie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :